Poème d'amour tzotzil

Nen

Li alok'ol ta nene

Ja' li toj k'upil sba jnichimal k'ope

Sujo me aba, ta xtup'

¡Ja' li slajeb "jk'anojote"!

Traduction & audio Tsotsil (Bats'i k'op) Juan Bolom
Lecture audio
Poème d'amour tzotzil

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue bats'i k'op

Voici la version tsotsil de mon poème d'amour (noms alternatifs et des dialectes : Villa Corzo, San Miguel Mitontic, Angel Albino Corzo, Huixtán, Santa Catarina Pantelho, Chamula Tzotzil, La Concordia, San Andrés Larráinzar Tzotzil, San Pedro Chenalhó, Chenalho Tzotzil, San Pablo Chalchihuitan, San Bartolomé Venustiano Carranza Tzotzil, Huixtán Tzotzil, Zinacantán Tzotzil, autonyme : bats’i k’op).

La version présentée ici est dans le dialecte de San Andrés Larráinzar.

Le tzotzil est une langue maya de l’État de Chiapas au Mexique, précisément dans l'Altos de Chiapas, une zone de vallées et montagnes entre 1 000 et 2000 mètres, et des altitudes moins élevées au nord-est.

Cette langue est proche du ch'ol et du tzeltal, le proto-Ch'ol de la période classique tardive est son ancêtre.

Le bats'i k'op qui appartient au groupe tzeltal-chol des langues mayas est parlé pour l'ensemble des ses différents dialectes par environ 400 000 personnes.

La zone linguistique de l'Altos Chiapas est entourée par celles de leurs voisins, les Zoques, les Tojolabales, les Choles et les Tzeltals.

Le mot tzotzil vient de sots'il winik qui signifie "homme chauve-souris", Tzotzlem (Zinacantán,) "Lieu des chauves-souris", désigne l'endroit dans les Chiapas où ils étaient établis avant l'arrivée des Espagnols.

Les Tzotzils

La linguistique et l'archéologie semblent indiquer que les ancêtres des Tsotsils sont arrivés dans le Chiapas entre -100 et 300. Durant l'époque aztèque, ils envoyaient sel, ambre et plumes de quetzal, vers Tenochtitlán la capitale aztèque.

La domination espagnole de l'époque de la conquête, n'aura pu avoir tout l'effet escompté. En effet la grande disproportion numérique entre Espagnols et indigènes, n'a permis qu'une intégration assez partielle de l'évangélisation par exemple. Les Tzotzils ont toujours eut une interprétation très personnelle de la foi chrétienne.

Les Chiapas où vivent les Tzotziles sont en fait zones qui peuvent être assez différentes, tant pour l'altitude, que pour les variétés de plantes ou de climats que l'on peut y trouver, puisque cela va de la jungle de climat subtropical jusqu'aux forêts de chênes et de pins. On y trouve donc une économie locale qui peut être différente, élevages, café etc, mais ce lieu de passage reste important pour le commerce.

Poème traduit en tzotzil (491 langues)