Poème d'amour zazaki

Lîlik

Eksê to yo ke lîlik de

Na tewr şîîra mina baş a

Lez bike, ez vînî beno

Vatişê mino peyen: “ez to ra hes keno”

Traduit en zazaki (zaza) par Bîlal Nêribij
Poème d'amour zazaki

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue zazaki

Jeune femme Zaza, cette traduction de mon poème d'amour en zazaki est pour toi! Tu vis très haut dans les montagnes de la Turquie. Beaucoup de ta famille on quitté cet endroit pour rejoindre de grandes villes et la modernité. D'autres, ont même migré plus loin pour tenter l'aventure en Europe. Mais toi, tu attends, tu l'attends! Il est passé par ton village il a des années, il repassera, t'a-t-il promis ... alors depuis tu l'attends!

Le zazaki (autres noms possibles et dialectes : bitlis, mus, kirmancki, diyarbakir, tunceli, dimli, zaza, elazig, kirdki, erzincan, bingol, urfa, kirmanjki, dimilki, adiyaman), est un dialecte kurde du nord-ouest, parlé par les Zazas au sud du Kurdistan et en Turquie.

Les Kurdes ont été un peuple oublié et malmené durant l'histoire, une ethnnie actuellement partagée sur plusieurs pays (Turquie, Iran, Irak, Syrie). En général Zaza désigne le peuple et zazaki leur langue, qui est une langue indo-européenne du groupe iranien occidental.

Il y a peut-être 2 millions de Zazas à pratiquer cette langue, on les trouve dans l'est du pays, plus précisément dans le sud-est de l'Anatolie. Leur diaspora est importante en nombre, dans beaucoup de pays d'Europe.

Les Zazas étaient considérés comme des Kurdes parlant un dialecte particulier du kurde, mais pour certains linguistes, et même pour certains Zazas, depuis début 1900 le zaza serait une langue à part entière, et non pas un dialecte kurde.

Le zazaki présente de vraies ressemblances avec le parthe, une langue morte nord-ouest iranienne, qui n'était que la langue d'une petite région, mais devenue la langue de l'empire Parthe, et s'est répandue à travers la Mésopotamie, l'Iran, l'Arménie, jusqu'en Asie centrale. La langue qui lui est la plus proche est le Gorani (Hawrami) parlée en Iran et en Irak.

On peut séparer le zazaki en trois groupes dialectaux principaux : nord, centre et sud, qui possèdent eux-mêmes des variantes. En général tous ces dialectes sont mutuellement compréhensibles, au moins à l'oral.

Le zazaki comme pour beaucoup de langues est essentiellement orale. C'est la langue d'une minorité ethnique sans autonomie en Turquie. Il faudra attendre les années 80 avec l'émigration de nombreux Kurdes pour trouver des écrits en zaza.

Aujourd'hui, la Turquie continue une politique d'assimilation, qui associée aux tensions au sein du peuple Kurde, ne laisse pas entrevoir un réel épanouissement culturel et linguistique.

Poème traduit en zazaki (491 langues)