Poème d'amour akkadien

          

       

‍         

             

Retourner
Traduit en akkadien par Olivier Lauffenburger NeoAss_G1-1-1.ttf

Une translittération

Maṭṭaltaki ina mušālim

Banīt šiprātīya.

U ḫumṭī, iḫalliq.

"Arâmki" annûm gamir yâti.

Retourner
              Retourner
Version originale
Poème la glace

Filles de Babylone & akkadien

Mon poème d'amour traduit en akkadien, une langue sémitique orientale morte, parlée dans l'ancienne Mésopotamie (entre le Tigre et l'Euphrate), actuel Irak. Avec lui je veux chanter la beauté, des filles de Babylone, et du nord de la Mésopotamie au 3eme millénaire avant JC.

De cette langue véhiculaire, de la ville d'Akkad, fondée par Sargon, on retrouve de nombreuses tablettes d'argiles écrites. Ce n'est qu'au 19eme, que l'on redécouvrira l'akkadien, quand on commencera à déchiffrer le cunéiforme. Les textes écrits en akkadien, sont donc encore, progressivement trouvés et déchiffrés. Ils racontent, l'histoire, les comptes, la religion, les lois, et bien sur la poésie, qui est toujours le point de départ de l'écriture, quand celle-ci retranscrit l'imagination (citons ici pour ce genre Gilgamesh).

Dans l'empire Assyrien en -600, la langue administrative est l'akkadien, qui succède au sumérien, et s'écrit comme lui en cunéiforme. On en distingue deux dialectes principaux, le Babylonien (au sud de la Mésopotamie), et l'Assyrien dans la partie nord. Cette césure aura lieu au 2eme millénaire avant JC, chacun des deux dialectes évoluant de son coté. Sous la forme du babylonien, l'akkadien, continuera d'être employé jusqu'au début de l'ère chrétienne.

Si l'on parle d'ancien akkadien, avant de faire une césure, entre babylonien et assyrien, cette césure dialectale, étant difficile à établir, il faut mieux dire, qu'il désigne la langue jusqu'à environ -2.000. Par la suite, de ses deux dialectes, c'est le babylonien qui deviendra la langue littéraire. Il est à noter l'influence que le sumérien aura eu sur lui, les locuteurs de l'akkadien, ayant intégré de nombreuses formes venant du sumérien. Au premier millénaire avant JC, l'araméen, une langue répandue par d'habiles marchands dont elle est la langue maternelle, progressivement, prendra sa place, et vers -500 on cessera de parler akkadien. L'akkadien constitue à lui seul, le rameau oriental des langues sémitiques, dont il est la plus ancienne attestée

Ecriture cunéiforme

L'écriture akkadienne, possède des symboles syllabiques, qui représentent des voyelles seules, et des séquences associant voyelle et consonne. On écrivait l'akkadien sur des tablettes d'argile en écrirure cunéiforme. L'alphabet cunéiforme dans lequel il s'écrit, reste la trace des toutes premières façons d'écrire de l'humanité. Les signes en forme de coin, étaient les marques laissées, sur des tablettes d'argile, par l'extémité d'un roseau taillé. Il à servit à écrire une 12aine de langues durant 3 millénaires.

Sémitique Nord Ouest
Poème araméen - Poème syriaque
La Glace © copyright & Contact: http://pouemes.free.fr