Poèmes amérindiens

Traduit dans les langues d'Amérique

Nostalgique de l'enfance, j'ai décliné mon poème d'amour en version langues amérindiennes.

Vous ne trouverez pas souvent, des traductions dans ces langues. Voyez l'alphabet cherokee!

Poèmes et traductions pour lui dire je t'aime dans les langues amérindiennes et d'Amérique!

Rare: Vraie voix audio mahican, très certainement par le dernier des mohicans! Voix abénaki!

Version originale française
Poème d'amour français

Histoire ancienne de l'Amérique

Les populations amérindiennes sont certainement venues d'Asie, en traversant le détroit de Béring.

Les données archéologiques, confirment la présence de populations il y a 12,000 ans, avec des supputations allant jusqu'à 50,000 ans.

De leur coté, les Européens atteignirent très tôt les terres américaines: dès 982 Erik Thorvaldsson, dit "Erik le Rouge", venu d'Islande, aborde le Groenland. Ce premier contact sur un littoral plus tempéré qu'aujourd'hui sera suivi par l'implantation de colonies, qui ont laissé de nombreuses traces.

Il est certain que des expéditions venues du Groenland en l'an 1000, ont atteint l'Amérique, et ces Vikings s'installeront au "Vinland". Les fouilles, ont permis de localiser les vestiges de leurs villages, à la pointe nord de Terre-neuve. Mais ces expéditions, destinées à rechercher de nouvelles pêcheries, ne laisseront guère de traces dans l'image que se faisait du monde le Moyen-Age: Ce Vinland, ne représentait pas plus qu'une simple trouvaille.

La "découverte" d'un monde nouveau, sera incontestablement à porter au crédit de Christophe Colomb, même s'il mourra en 1506, persuadé d'avoir atteint les Indes, sans avoir compris qu'il avait découvert un nouveau continent. C'est à partir de ce 12 Octobre 1492, du coté de l'île de San Salvador aux Bahamas, là où accoste Christophe Colomb, que pour les Européens, le mot découverte prendra tout son sens. Ensuite tout ira très vite.

Dès 1497 Jean Cabot, au service des Anglais retrouve le Vinland. En 1500 le Portugal prend possession d'une partie du futur Brésil. Amerigo Vespucci, complète la reconnaissance du littoral jusqu'en Patagonie, et c'est un géographe de Saint-Dié, qui reprend son prénom pour baptiser le nouveau monde, "Amérique".

Les conquistadors espagnols se heurteront aux Empires Aztèque (Mexique), et Inca (Pérou), minés l'un et l'autre par des prophéties défaitistes. 85% des indiens du continent en seulement 8 années se verront décimés. Le succès espagnol, engendre une mutation complète de la géographie: en moins de 20 ans à partir de 1519, Cortès, Pizarro et d'autres, vont révéler à l'Ancien Monde les grandes lignes des régions montagneuses, comprises entre la Californie et les Andes méridionales.

Les immenses régions, à l'écart des deux grands empires sont, elles, simplement parcourues par des aventuriers. Leurs aventures faisant progresser la connaissance géographique de façon très approximative, et souvent beaucoup plus tard. Citons: Cabeza de Vaca, qui va de la Floride au Golfe du Mexique, jusqu'au sud des Rocheuses; Coronado, qui va jusqu'au désert de l'Arizona; De Quesada, lui reconnait le nord de l'Amérique du Sud, à la recherche de "el Dorado". Orellana, en rencontrant les indigènes amérindiens, descend un fleuve immense, qu'il nomme "Amazone" (1541).

Les Portugais ne s'engagent que plus tard à l'intérieur de leur Brésil, avec les "bandeirantes" chasseurs d'esclaves. En Amérique du Nord, de très grandes régions sont reconnues très tardivement. Si les Français Cartier et Champlain, au 16eme s, vont du coté du st Laurent, les régions alentours (les grands Lacs), ne seront explorées qu'au 17eme s. Le Mississipi, ne sera reconnu entièrement par Cavalier de la Salle qu'en 1682, les plaines plus à l'ouest, jusqu'aux Rocheuses, ne seront parcourues, notamment par Vérendrye, qu'au 18eme s.

Il faudra attendre le début du 19eme, pour que le littoral Pacifique nord soit cartographié (La Pérouse et Vancouver), et que les Rocheuses, soient étudiées par Mackenzie et Lewis. Le grand nord ne sera vraiment connu qu'au 19-20eme s.


Si vous avez des contacts pour une nouvelle traduction, écrivez moi.
Pouemes © copyright & Contact: Bibliothèque Nationale.