Poème sifflé

Traduction occitane sifflée (Aas)

Variation en langue sifflée d'Aas depuis la version occitane!
Interprétation réalisée par Laurent Disnard, membre du "Siular d'Aas".
Merci à Philippe Biu, qui dispense un enseignement de langage sifflé
dans le cadre prestigieux de son cours d'occitan à l'Université de Pau.
Pau a la seule Université d'Europe où l'on enseigne la langue sifflée.
Recueil de poésie
Version originale
Poème la glace

Langue sifflée d'Aas

Voici à la manière des siffleurs d'Aas (par Laurent Disnard, membre du "Siular d'Aas"), l'interprétation sifflée de la version occitane de mon poème. Si à Aas l'on fait revivre ce mode d'extension voire d'expression linguistique, en l'enseignant dans les écoles et à Pau à l'université, il est à noter que ce renouveau s'appuie sur les enregistrements que l'on possédait, ajoutés des procédures apprises à la Gomera.

Explications

"Les limites de la langue sifflée sont les énoncés trop incongrus. En effet il n'est pas possible de siffler tous les phonèmes de la langue parlée. Un même phonème sifflé peut représenter plusieurs phonèmes de la langue parlée (surtout les consonnes) engendrant des homonymies préjudiciables à la compréhension.

C'est donc le contexte qui éclaire le sens des mots. Si ce contexte n'est pas logique, le destinataire risque d'être trop dérouté pour bien comprendre le message. Ainsi il sera très difficile voire impossible de comprendre une phrase du type : "J'ai deux harengs verts qui nagent dans mon évier". En revanche "J'ai pêché ce matin deux truites dans le gave, je les ai mangées accompagnées d'un verre de Jurançon avec Pierre" est une phrase aisément compréhensible." (Philippe Biu)

Autres versions sifflées
Poème sifflé - Poème silbo
La Glace © Copyright & Contact: Richard Bellon http://pouemes.free.fr
Poème traduit en 434 langues: ici version occitane sifflée