Version originale française
Poème d'amour français

Poèmes océaniens

Traduit dans les langues d'Océanie

Les langues d'Océanie pour rêver d'îles lointaines, et de soleils couchants au bord de l'océan.

Ma préférence va au romantisme de la traduction aborigène kunwinjku (Gunwinggu).

Votre amoureuse, son paréo, et les Îles de l'Océanie, sont dans ces traductions de mon poème!

J'ai quelques vraies voix audios: maori, marquisien! Je rêve d'une voix aborigène d'Australie.

Histoire ancienne de l'Océanie

Le peuplement de l'Océanie, s'est fait, par l'arrivée de petits groupes, de diverses cultures. L'isolement des montagnes de Nouvelle-Guinée, la fertilité volcanique de Samoa ou Tahiti, les îlots coraliens, ont différenciés un peu plus les modes de vie, et les coutumes. Pygmées et Papous, ont peuplé la Nouvelle-Guinée il y a 25.000 ans. La culture polynésienne, s'est diffusée en Mélanésie et en Micronésie en -2.000. Les polynésiens voyageaient sur leurs pirogues, sur des centaines de kilomètres, et passèrent de Hawaii à Samoa, puis dans les Tuamotu et jusqu'en Nouvelle-Zélande avant le 14eme s.

La société humaine, est très ancienne en Mélanésie. Des sites préhistoriques datés montrent une colonisation datant de 26.000 à 40.000 ans. Par la suite, la Mélanésie (Papouasie, Salomon, Vanuatu, Fidji, Nouvelle-Calédonie) sera peuplée, vers -4.000, par des Austronésiens, venus d'Asie Orientale sud, sur quelques points en Nouvelle-Guinée, et qui coloniseront petit à petit les différentes îles citées.

Les témoignages archéologiques, montrent que le proto-austronésien, était parlé du côté de Taiwan, il y a près de 7.000 ans, par des peuplades, qui étaient aussi des pêcheurs, et possédaient de grandes compétences en matière de navigation. Ils utilisaient ces mêmes pirogues à balancier, que l'on retrouve, partout où sont les langues austronésiennes.

Pour la micronésie, le peuplement des îles Mariannes, date d'à peu après, quelques centaines d'années plus tard, et serait venu des Philippines. La préhistoire de la Micronésie Occidentale (Yap et Palaos), est moins connue, mais les influences du nord de la Mélanésie sont indéniables. Le peuplement de la Micronésie Orientale, date de 1.000. Il s'agit de Polynésiens de la Polynésie Occidentale, certains ayant émigré très loin (Ponape et Kusaie).

Jusqu'au milieu du 19eme s, toutes ces populations ont encore une civilisation de type néolithique, seuls quelques groupes (Australie, Nouvelle-Guinée), sont encore chasseurs cueilleurs. L'univers des aborigènes d'Australie est un des plus subtil qui soit, et sera beaucoup repris pour étudier la relation totémique au monde. Les Océaniens, ignorant le métal, ont travaillé, pierre, bois, argile, écorces, fibres, pour leur art et leur quotidien. L'art se manifeste aussi, dans des oeuvres sans durée (peinture sur le sable, mimes et danses, tatouages, décors floraux), et prend de multiples facettes, au travers de cette étendue immense, qu'est l'Océanie.

Toutes ces populations, qui ont parcouru des milliers de kilomètres, sur leurs frêles embarcations, pour peupler des îles aussi lointaines, ont donc pour origine la région de Taiwan. L'histoire de cette colonisation, avec les rencontres, et les histoires de navigation, si elles existaient par l'écrit, seraient extraordinaires à découvrir. Ce n'est que par la linguistique, qui tisse les relations entre toutes ces langues, associée aux découvertes de sites préhistoriques, que nous pouvons imaginer, l'ampleur de cette saga.


Si vous avez des contacts pour une nouvelle traduction, écrivez moi.
Pouemes © Copyright & Contact: Bibliothèque Nationale.
Poème traduit en 425 langues: ici dans celles d'Océanie