Imago tua in speculo Pulcherrimum carmen meum est Celeriter autem fac evanescit Id est ultimum “te amo”.
Pause animation  La Glace Copyright ©
Poeme latin, traduction Martina Dal Zotto (pr ag)

Traduire mon poème d'amour en latin fut difficile, mes versions latines sont bien lointaines. Un poème latin dans la langue de notre histoire. Une jolie poésie à déclamer sous les fenêtres de votre bien aimée. Le latin reste langue officielle au Vatican. Les conquêtes romaines furent si importantes que le latin s'est répandu sur un très vaste territoire et son influence reste immense. Bon nombre de langues romanes descendent de cette langue italique. Son alphabet reste lui aussi celui qu'utilisent le plus de langues au monde, et au 7eme siècle av JC, il se constitue de 23 lettres (i et u voyelles n'y sont pas distingués de i et u consonnes). Les premiers écrivains latins sont polygraphes et, à la différence de la Grèce plusieurs genres littéraires apparaissent à Rome simultanément. Livius Andronicus, Naevius et Ennius trouvent dans les traditions italiennes l'inspiration de leurs épopées. Plaute et Térence écrivent leurs comédies. La prose apparait plus tard que la poésie, et c'est Caton l'Ancien qui le premier, compose dans une langue encore maladroite de nombreux ouvrages historiques, oratoires et techniques en prose. Les poètes latins du 1er siècle trouvent dans la littérature alexandrine le goût pour les genres mineurs, le raffinement de l'expression et du sentiment, ce dont témoigne la poésie de Catulle. Au 1er siècle l'influence des écoles de déclamation est capitale. La poésie très en vogue dans les cercles mondains, se cantonne dans des oeuvres de circonstance comme celles de Calpurnius Siculus et de Stace.