Poème d'amour latin

Imago tua in speculo

Pulcherrimum carmen meum est

Celeriter autem fac evanescit

Id est ultimum “te amo”.

Pause animation La Glace Copyright © http://pouemes.free.fr
Traduit en latin par Martina Dal Zotto (pr ag)
  • Copier le poème
  • Imprimer le poème
Version originale
Français
Imago tua in speculo Pulcherrimum carmen meum est Celeriter autem fac evanescit Id est ultimum “te amo”.

Mes versions et la langue latine

Traduire mon poème d'amour en latin fut difficile, mes versions latines sont bien lointaines. Le latin est la langue de notre histoire, je vous propose qu'elle devienne encore plus celle de la votre, en déclamant ces 4 lignes sous les fenêtres de votre bien aimée. Le latin la langue de la Rome antique, reste la langue officielle au Vatican. D'abord dialecte local d'un petit village sur le fleuve Tibre, il s'est propagé sur une grande partie du globe. Les conquêtes romaines, et la chistianisation qui s'en suivit, furent si importantes que le latin s'est répandu sur un très vaste territoire et son influence reste immense. Au moyen âge, le latin était le moyen international pour la communication, la science, la théologie et la philosophie. Les théologiens Desiderius Erasmus et John Calvin écrivent en latin, tout Copernic et d'Isaac Newton aussi. Jusqu'à récemment, la connaissance du latin était une condition essentielle à toute bonne éducation. L'église catholique romaine a traditionellement utilisé le latin comme langue officielle et liturgique. Bon nombre de langues romanes descendent de cette langue italique. Son alphabet reste lui aussi celui qu'utilisent le plus de langues au monde, et au 7eme siècle av JC, il se constitue de 23 lettres (i et u voyelles n'y sont pas distingués de i et u consonnes). Le latin diffusé en europe par les conquêtes romaines, puis la christianisation, donne vite naissance à de nombreuses langues romanes (dites vulgaires), c'est à dire, parlées par les masses. Ce mouvement tend à renforcer son pouvoir de langue commune, savante. Jusqu'au 17eme s., les savants de différents pays d'Europe communiquent en latin. C'est la langue des universités. Ce n'est qu'à partir de la fin de la renaissance que cet usage s'étiole. Le latin mêlé dans l'inconcient aux vérités religieuses et classiques qu'il a véhiculées, recule au profit des langues modernes. 1637 c'est en français qu'est publié le discours de la méthode de Descartes. Les langues romanes ne doivent pas être considérées comme une étape ultérieure dans la continuité du latin. Si elles sont issues du latin, elles n'en sont pas moins de nouveaux idiomes.

Littérature en latin

Les premiers écrivains latins sont polygraphes et, à la différence de la Grèce plusieurs genres littéraires apparaissent à Rome simultanément. Livius Andronicus, Naevius et Ennius trouvent dans les traditions italiennes l'inspiration de leurs épopées. Plaute et Térence écrivent leurs comédies. La prose apparait plus tard que la poésie, et c'est Caton l'Ancien qui le premier, compose dans une langue encore maladroite de nombreux ouvrages historiques, oratoires et techniques en prose. Les poètes latins du 1er siècle trouvent dans la littérature alexandrine le goût pour les genres mineurs, le raffinement de l'expression et du sentiment, ce dont témoigne la poésie de Catulle. Au 1er siècle l'influence des écoles de déclamation est capitale dans les poèmes. La poésie très en vogue dans les cercles mondains, se cantonne dans des oeuvres de circonstance comme celles de Calpurnius Siculus et de Stace. Les poèmes épiques de l'âge d'or de Rome datent de 1 siècle av. j.-c. L'Énéide de Virgile et les odes d'Horace odes, font parti des classiques de la littérature mondiale.
Deux autres langues romanes
Poème roumain - Poème romanche
Poèmes d'amour - Poèmes rares