Poème d'amour

Traduction | Langues d'Europe

Présentation de mon poème d'amour traduit dans des langues d'Europe de l'Ouest, anglais, allemand, italien etc.. avec voix.

Si certaines versions perdent rythme et rimes, elles renvoient toutes la même image que la version originale française!

 

Version originale française
Poème d'amour français

 

Surprenez la avec des traductions pour des poèmes d'amour dans des langues d'Europe de l'Ouest!

Audios de radios: bosniaque, roumain, suédois!

 

Concernant l'Europe et les pays qui la compose la littérature est riche et je voudrais ici parler de la poésie. Poésie vient du grec et signifie "création". Le poète d'abord appelé, l'aède, le chanteur, est considéré comme le créateur, l'artiste par excellence, car il invente en même temps le langage, son rhytme et ses figures, et l'objet du langage que doit conserver l'architecture du poème. A la notion de poésie s'est donc d'abord liée celle de versification, de prosodie par où s'affirmait l'origine commune avec la musique. La mesure du vers n'est pas toujours une caractéristique de la poésie, ainsi que le montre le vers libre, et que la prose peut être dite poétique (le poème en prose). Diomède partageait la poésie en trois catégories: une poésie épique, qui raconte histoire et légendes, où parlent auteur et personnages; une poésie dramatique où seuls parlent les personnages; une poésie lyrique qui est expression immédiate des sentiments. Goethe proposait plus simplement de distinguer la poésie qui raconte clairement, celle de l'émotion, et celle du subjectif. Ces divisions peuvent être associées à des partages temporels: lyrique-présent, épique-passé, dramatique-futur, à une attitude face au réel: saisissement (lyrique), vue d'ensemble (épique), tension (dramatique). Affirmer que le lyrisme constitue l'essence de la poésie c'est définir un effet de lecture grace auquel l'Eneide, les Contemplations, la Divine Comédie et Alcools appartiennent à un même mode d'expression, mais exclure par exemple les poèmes philosophiques de Voltaire et de Pope. Il y a au coeur de la poésie une attitude spécifique face au langage et face au monde. La singularité de l'état poétique, que Rimbaud définit par "l'absence des facultés descriptives ou instructives", n'est qu'une manière de désigner celui qui "s'efforce d'entendre en se faisant entendre originalement". Pour Platon, l'état poétique est rattaché à l'enthousiasmle, à la possession divine: "le poète est chose ailée et sacrée", et il ne peut créer avant de sentir l'inspiration, d'être hors de lui et de perdre l'usage de la raison. "Le poème est analogue à l'oracle": une dictée du dieu. Dans l'univers de la bible, le poète est le prophète, pour les philosophes de l'Inde, la poésie, rejoint la contemplation du sage: le poète reçoit par la grâce de Sarasvati, la révélation de la parole. Cette thèse commande bien des poétiques, de l'époque romantique à l'abbé Bremond. La référence à Dieu fait de la poésie une parole absolue. Le poème, dans la particularité de son expression, appelle marques et mesures, ce ne sont pas juste des conventions, mais cette rythmique est un accord du singulier et de l'universel. Pour Aristote, la poésie quelque soit son genre appartient aux arts d'imitation. S'il procède par récit, le poète à pour domaine le possible, imité du réel selon vraisemblance et nécessité logique. La théorie aristotélicienne, en faisant du beau poétique un ornement et une généralisation du vrai, a inspiré les esthétiques classiques. Horace rapproche la poésie de la peinture, pour Boileau c'est une activité rationelle. Baudelaire ne récuse ni la lucidité ni le travail de l'écriture. Dans la création moderne, le mot en lui-même est un absolu, parce qu'il est à la fois la prose du monde et la prose de l'être. Cela se lit chez st John Perse et Apollinaire. La poésie est à la fois du coté de la parole et de celui de l'écriture, du coté du récit et de celui du poème. C'est une grammaire première qui entraine les mots dans une danse qui marque l'effort pour s'affranchir de l'aliénations des choses et des mots: elle tente d'être un instantané. L'instantané peut être actif: spontanéité de l'écriture automatique, de dada. On peut ramener la poésie du coté de la voix car toute parole est actuelle instantanée. L'indiscible de la poésie atteste son pouvoir de transgresser la littérature et de marquer l'essentielle tolérance de l'écrit. Cette tolérance définit la propriété métaphysique de la poésie, elle fait du langage "l'habitat de l'homme adéquat à l'habitat du monde" (Heidegger). Cette coalescence qui rend le mot apte à la mesure et à la démesure, à la notation du local et à celle de l'universel, indentifie, aujourd'hui, l'absolu que porte la poésie. Cet absolu peut trouver une expression explicite (Nerval et surréalistes), lors que la langue cesse d'être une langue instrument elle touche à l'intime de tout. Pour Hugo le poète est un mage. La poésie est le seul mode d'expression littéraire qui n'ai pas besoin de légitimation parce qu'il recèle, dans son utilisation du langage, une manière d'ubiquité qui est une connaissance du monde. Cette centralisation du langage peut prendre diverses formes: le symbolisme de Baudelaire, l'ascèse de Mallarmé, l'intemporalité de Pound, la rationalité de Boileau ou celle de la déconstruction contemporaine.

Si vous avez des contacts pour une nouvelle traduction, ecrivez moi.

Poemes d amour copyright © Bibliothèque Nationale.

Traduction langues d'europe, anglais, italien et espagnol