Ir qiet em pa ankh, Nefer sou emem naï hesout, Iryet as, ben sou dy ! Areq inek paï, meroutet, itjes oui
Pause animation  La Glace Copyright ©
Poeme hiéroglyphes, traduction Serge Rosmorduc (Université Paris 8)

Traduction du poeme d amour en hieroglyphes

Une jolie traduction en hiéroglyphes ( époque Ramsès II ) du poème La Glace par Serge Rosmorduc université Paris VIII.

 

La traduction littérale :

 

Quant à ton image dans le miroir,

C'est beau parmi mes poèmes,

Agis vite, elle n'est plus là !

C'est mon dernier ton amour m'a saisi.

 

Le plus gros problème étant de rendre je t'aime, il a préféré utiliser une périphrase provenant des chants d'amour.

 

Une très vague idée de la prononciation :

 

Ir qiet em pa ankh,

Nefer sou emem naï hesout,

Iryet as, ben sou dy !

Areq inek paï, meroutet, itjes oui

 

(Comment peut-on imaginer comment parlaient les égyptiens de cette époque.. je n'en sais rien!)

 

Un poème d'amour traduit dans ces jolis glyphes égyptiens, est je crois, quelque chose d'inédit...

Et c'est certainement le premier poème au monde traduit en hiéroglyphes!