Poème d'amour sifflé

Poème français sifflé (CNRS)

Mon poème dans sa version originale sifflée par Julien Meyer,
linguiste et bioacousticien (CNRS) Fascinante parole sifflée!
Des trois versions sifflées, je donne ma préférence à celle-ci.
S'il n'y a aucune raison à vouloir comparer ces performances,
Seule la version française sifflée, renvoie l'original du reflet ...
Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Sifflez la!

Voici très certainement le 1er poème d'amour au monde, dans sa version originale (française) à être sifflé! C'est une grande première! Trois versions ont été sifflée, l'originale française, l'espagnole et l'occitane.

Même si au commencement mon poème est visuel, je me suis dit que le chemin pris avec toutes ses traductions pouvait l'emmener vers des contrées encore plus lointaines ... alors pourquoi, ne pas le siffler! Bien entendu, je ne savais pas si le (la) "traduire" dans une langue sifflée serait possible ... aujourd'hui je me rends compte que ça l'était!

Dans les Alpes, les Pyrénées, à Eubée, à Antia ou à la Gomera, et sûrement même aussi en Bretagne, l'écho des montagnes a la vertu des reflets du miroir, et que les mots soient portés puis renvoyés par des ondes lumineuses ou sonores, sa silhouette apparaît.

Peut-être me reste-t-il maintenant à trouver le langage des tambours et des signaux de fumée ... Quant à celui des oiseaux, des dauphins, des baleines ou des chats, c'est aussi un doux rêve que je caresse ... alors rêvons un peu!.. Aimer est toujours un peu une réalité que l'on rêve ... un rêve que l'on caresse!

Peut-être encore plus que pour les autres interprétations, puisque celle-ci est pleine de magie, j'aimerai que les quatre petits vers à l'origine de tout cela, ne passent pas au second plan, car ce sont bien eux, nés du plus vieux des sentiments, qui sont à la génèse de toutes ces traductions.

La langue sifflée, quand, où et pourquoi

On a dès l'antiquité des preuves concernant la langue sifflée (Hérodote). Les hommes ont en fait de tous temps utilisé le sifflement pour communiquer quand il devenait évident du fait de l'environnement (montagnes, forêts), car siffler permet de communiquer sur des distances bien plus grandes qu'en criant les mots.

On trouve encore des endroits dans le monde où l'on peut rencontrer des siffleurs, des endroits où l'on tente de préserver cette richesse. Les plus près de nous sont dans les Pyrénées à Aas, où on l'enseigne même dans les écoles, dans les Canaries sur l'île de la Gomera où on l'appelle le silbo, en Grèce sur l'île d'Eubée et à Antia en Turquie.

En fait les langues sifflées sont pratiquées un peu partout: Amazonie, Papouasie, Sibérie, Chine, Atlas etc. et ce depuis très longtemps.

Siffler permet de se faire entendre sur une distance bien plus importante que ne peut le faire le langage dans son sens commun; aussi les gens de plusieurs groupes à travers le monde, qui vivent dans des endroits isolés, le plus souvent des montagnes, ou des forêts épaisses, utilisent le sifflement pour communiquer entre eux.

Siffler contrairement à la voix permet de propager un son jusqu'à 14km, on compte 40m en parlant le plus fort possible, et 200m en criant. Certains prédateurs, à leur façon utilisent un genre de signal sonore, bien sûr peu construit, pour signaler aux autres, sur de grandes distances, la présence de proies.

Le langage sifflé s'il paraît incompréhensible pour quelqu'un qui lui est étranger, repose en fait sur les mêmes sons que la parole classique module naturellement. Il se développe de manière naturelle à partir de la parole, quand celle-ci doit être portée sur une distance importante.

On pourrait siffler n’importe quelle langue, même si les chercheurs montrent des différences dans la manière de siffler que l'on peut observer, car il y a une forme de "calage", de "transcodage", entre la langue et sa traduction en langage sifflé. Sûrement les décèlerez-vous dans ces trois versions sifflées que je vous présente.

La fréquence acoustique s'adapte elle aussi sûrement aux lieux dans lesquels on siffle, l'objectif étant d'être entendu sur une grande distance, certaines fréquences sont mieux adaptées à une géographie montagneuse et d'autres à des forêts très denses. De même plus la distance entre l'émetteur et le récepteur est importante, et bien sûr, plus le signal est étiré dans le temps et plus le message doit être court.

Poème traduit en français sifflé (482 langues)