Lo ton imatge hens lo miralh  Qu'ei lo men poèma mei beròi  Mès amaneja't, que s'esvalisa  Qu'ei lo men darrèr “Que t'aimi”
Pause animation  Poème Copyright ©
Poeme occitan (gascon), traduction & voix JM Leclercq
Auteur du “Gascon de Poche” éd. Assimil

Lecture audio
Poème d'amour occitan (occitanien, langue d'oc, gascon), dans sa variante gasconne (aquitain). C'est la langue régionale la plus parlée en France, avec peut-être 4 millions de locuteurs. Poeme occitan, dans la langue des troubadours et des mousquetaires gascons! Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas... Voilà une jolie référence.

C'est après le classicisme des troubadours que s'est constituée une koiné administrative (14-15eme). L'ancien occitan se distingue de l'ancien français par son caractère plus conservateur, une romanisation plus profonde et une germanisation plus faible. On distingue trois ensembles dialectaux (limousin, auvergnat, dauphinois), (languedocien, provencal), et le gascon dans lequel certains linguistes voient une langue particulière. En littérature, c'est en limousin que l'on trouve d'abord un poème sur la passion (10eme), d'autres sur Boèce (11eme), des poésies lyriques à la vierge, et aussi des poèmes profanes, les plus anciens sont les chansons de Guillaume 9. La poésie des troubadours sera suivit de centaines de poètes (et des plus grands) qui seront à l'origine de l'amour courtois. Les principaux représentants de cette poésie sont Bernard de Ventadour, Jaufré Rudel, Arnaut de Mareuil etc... Sous Aliénor d'Aquitaine se propagera toute cette poésie et ce jusqu'à la croisade albigeoise. A partir du 13eme la littérature provencale déclinera malgré les "poètes bourgeois". La poésie historique de la "chanson de la croisade contre les Albigeois", et la poésie épique resteront les deux genres que l'on peut citer. Au 16eme les gands poètes truculents comme Bellaud de la Bellaudière, Ruffi, Tron, Garros, Du Bartas et surtout le Malherbe de la langue d'oc Pierre Goudelin (Goudouli) feront renaitre la littérature. L'on trouvera à ette période, une foule de poète s'exprimant dans les divers dialectes provencaux qui feront exister une poésie d'oc. Au 18-19eme, Mistral, la grande figure, Rieu le poète populaire, le grand Valère Bernard, et Baroncelli-Javon seront parmis les plus remarqués.