Poème d'amour kapampangan

Salamin

Ing makasalamin mung laráuan,

Yang malagûng díling kauatásan.

Dápot laguâ mu at mágláû ya,

Ing maúlî kung Palsintan daka!

Traduit en pampangan par Siuala ding Meangubie
Poème d'amour kapampangan

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue pampangan

Poème d'amour en kapampangan (pampanga, pampangan, pampango, pampangueño, capampaní gan, amánung sísuan).

Le pampangan est une langue majeure des Philippines, qui compte 2 millions de locuteurs. Cette langue austronésienne est parlée au nord des Philippines, dans les provinces de la région centrale de Luçon : Pampanga, Tarlac, Nueva Ecija et Zambales, ainsi que dans les régions des Visayas centrales.

Le mot kapampangan signifie "la berge du fleuve", la langue compte 5 voyelles et 15 consonnes, certains de ses dialectes ont 6 voyelles.

La nation Kapampangan, était autrefois, une civilisation développée, possédant une littérature ancienne ... les plus anciennes traces d'écriture en kapampangan, datent de bien avant l'arrivée des Espagnols au XVIe siècle.

On distingue deux variétés dialectales principales (est et ouest), qui, malgré quelques petites différences dans le lexique et la phonologie, conservent une bonne intercompréhension.

On peut l'écrire comme ici (sur la version image) en kulitan de haut en bas et de droite à gauche, même si souvent, certains lettrés préfèrent les lettres latines, apportées par les Espagnols.

Si le nombre de locuteurs restent important, pour certains, le kapampangan pourrait devenir en danger, du fait de la concurence avec d'autres langues, comme le philippin et l'anglais.

Ainsi, aujourd'hui, nombreux sont les Kapampangans qui savent lire et écrire dans ces langues, mais en sont incapables dans leur propre langue.

Les Kapampangans et cette demoiselle

La nation Kapampangan faisait autrefois partie du royaume de Luçon, dont elle représentait la majeure partie de sa population.

Les Luçoes (peuple de Luçon), ont rencontré les explorateurs portugais au début du XVIe siècle, ensuite, après la conquête espagnole, la province de Kapampangan à été créée à partir du royaume de Luçon.

j'aime cette traduction en kapampangan, il n'y a même pas besoin d'en comprendre le sens pour l'aimer, son graphisme est sublime.

Est-elle aussi jolie, cette demoiselle aux yeux de braise? Croyez-moi elle l'est bien d'avantage encore, ses traits ont été finement ciselés, par un Dieu au sommet de son art. Il lui a tout donné, alors moi pauvre petit poète, puis-je espérer un jour la cerner dans tous ses détails? Sans l'imagination, mes mots même les plus purs en seront toujours incapables!

Poème traduit en kapampangan (482 langues)