Poème d'amour philippin

Salamin

Ang iyong imahe sa salamin

Ay ang aking pinakamagandang tula

Subalit magmadali ito'y mawawala

Ito ang aking huli "iniibig kita"

Retourner
Traduit en tagalog par Danz Iana

Lecture audio Jonah
Ang iyong imahe sa salamin  Ay ang aking pinakamagandang tula  Subalit magmadali ito'y mawawala  Ito ang aking huli iniibig kitaRetourner
Version originale
Poème la glace

Femme philippine & filipino

Poème d'amour tagalog (Pag-ibig tula), reflet jauni d'une ile lointaine sur une carte postale. Peut-être est-ce juste un rêve? Ou bien est-ce un souvenir. Quelques fois tout se mélange dans ma tête. En tous cas cet écrit est en tagalog (pilipino, tagal, philippin, filipino), la langue, officielle des Philippines, et tu es l'UNE de ces 90 millions de personnes à la parler... "Iniibig kita" répètes-tu!

Tagalog signifie les gens du fleuve (celui de Manille). Comme pour l'indonésien, le tagalog a été choisi comme langue des Philippines, pour unifier le pays en étant rebaptisé filipino. C'est au départ la langue de Manille la capitale, ce qui lui a confère un prestige que d'autres langues des Philippines n'ont pas. De plus, il est compris bien au delà par des populations, dont il n'est pas la langue maternelle, car leur langue n'en est pas très éloignée, voilà deux arguments qui l'on promu langue nationale.

Cette langue astronésienne, descend du proto-austronésien, apparu sur le continent, et diffusé à Taiwan vers -6000. Une langue, qui ensuite, suivra les migrations dans une bonne partie des îles du Pacifique. Si le syllabaire (alibata), d'avant la présence espagnole à été recueilli, il ne reste trace d'aucune littérature. Au 16-17eme après la publication d'un catéchisme, l'on publiera un dictionnaire, et une grammaire, pour apprendre l'espagnol aux Philippins. La littérature qui suivra, essentiellement des poèmes, ne date que de 1850, Prose et autres genres commenceront à apparaître au 20eme s.

Si l'anglais domine encore comme langue d'éducation, de commerce etc.. le tagalog est entrain de prendre de plus en plus d'importance. D'1/4 de la population, le nombre de locuteurs ayant le tagalog comme langue natale, langue à laquelle on a mixé d'autres langues des Philippines, est passé à plus de 1/3. Presse, radio, tv, cinéma, plus une importante mobilité des populatuions le diffusent partout dans le pays, et seules, quelques personnes de l'ancienne génération, ne le parlent pas. Si les différentes régions restent attachées à d'autres langues, il n'est pas anormal d'utiliser aussi le tagalog, qui jouit du prestige d'être aussi rapporté par des enfants, ayant été étudier, travailler, dans des régions où il est dominant.

Histoire de la littérature tagalog

Le tagalog est une langue indonésienne avec un lexique ayant subi une très forte influence de l'espagnol.

Le premier poème tagalog, édité en 1610 à pour auteur le poète Tomas Pinpin.

Le corrido ou poème religieux légendaire est introduit par les espagnols qui les écrivent en tagalog (José de la Cruz, Balagtas). L'awit ou poème de chevalerie héroique apparait avec Francisco Baltazar.

Durant la période américaine, une littérature antiaméricaine voit le jour. Le poète José Corazon de Jesus écrit en tagalog "les feuilles d'or" et "les torchons sales", il introduit le monologue dramatique et l'éloquence en vers. Hernandez Amado se révolte dans sa poésie contre la littérature conventionnelle. Florentino Collantes écrits des poèmes nationalistes. Citons aussi le poète Ma Fernando Guerrero.

Quant à la poésie d'après 1960 elle s'illustre avec les poètes philippins Virgilio Almario, Frederico Espino Licsi, Larry Francia et Alfred Yuson.

Les Philippines sont un archipel volcanique sur lequel on trouve une multitude de minorités ethnolinguistiques, et plus de 80 langues. La plus part des petites iles sont traversées par des chaines de montagnes et sont inhabitables, contrairement aux plus grandes dotées de vallées fertiles.

La Glace © copyright & Contact: http://pouemes.free.fr