Poème d'amour chavacano

Espejo

El dituyo porma na espejo

Mas bien bonito palabra de poema

No tarda apura ay perde se

Este el mi ultimo quire yo kontigo!

Traduit en chavacano par Girlie Calanza
Poème d'amour chavacano

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue chavacano

Ce poème d'amour chavacano (autres noms possibles : davaoeño, ermiteño, davao chavacano, zamboangueño, ternateño chavacano, cotabateño, davaweño, chabacano, chabakano, caviteño, cotabato chavacano, davaweño zamboangueño, ternateño, ermitaño, abakay spanish), a été traduit pour elle.

Le chavacano est un créole espagnol parlé entre autre, à Zamboanga, Ermita, Cavite et Davao, aux Philippines. Un peu plus d'1 million de locuteurs, parlent cet espagnol cassé, et pourront comprendre mon poème en chabacano.

Le mot chavacano siginifie maladroit en espagnol, et contrairement à beaucoup de langues qui partagent le même nom, que l'ethnie qui les parlent, le mot chavacano ne désigne que la langue.

Il est important de noter que le chavacano, n'est pas la langue d'une ethnie, mais la consolidation, de différentes langues, de différents endroits, créolisées ou sur un espagnol créolisé, qui a servit de langue véhiculaire à l'époque espagnole.

La connotation négative du mot a fini par s'estomper et être oubliée, et pour quelqu'un de Zamboanga, c'est la langue de Zamboanga qu'il parle, avant d'être du chavacano.

Ce créole compte même plusieurs dialectes, qui sont outre le Zamboangueño, le Caviteño, le Cotabateño, le Castellano, le Ternateño, et l'Ermiteño.

Le chavacano compte de nombreux éléments de vocabulaire tagalog et cebuano, et l'une de ses spécificités est le fait que les adjectifs positifs ont tendance à venir de l'espagnol et les négatifs du philippin.

Il est à noter, qu'excepté le Chavacano, qui est un créole espagnol, toutes les langues autochtones des Philippines sont austronésiennes.

Pour Whinnom, le Chavacano peut être divisé en quatre dialectes, parlés respectivement à : Ermita, Cavite, Zamboanga et Davao.

Quand les Espagnols sont arrivés à Ternate dans les Moluques, 32 ans après les Portugais, le malais et le portugais étaient alors, les deux langues de contact dans les mers orientales, et la langue véhiculaire, qu'ils ont rencontrée, était un pidgin du portugais.

Mais est-ce à partir de ce pigin, que le créole espagnol des Philippines sera développé?

Toujours d'après Whinnom, c'est la rencontre de soldats espagnols, souvent des métis mexicains, avec les autochtones de Ternate, qui est à l'origine de cet idiome. Selon Whinnom, ce pidgin portugais, n'était vraisemblablement pas intelligibles pour ces soldats analphabètes ... je le crois volontier, et il faut mieux dire que de ces contacts, à plutôt émmergé une nouvelle langue, à travers des mariages mixtes, qui ont été le véritable moteur, de la prolifération de ce nouveau créole.

En 1631 pour protéger les prêtres, l'armée fut envoyée à Zamboanga; ainsi commencait à naître le dialecte zamboangueño. Plus tard, Zamboanga devenant la principale base militaire espagnole, l'essort de son dialecte était assuré, et l'apport de soldats d'origine visayan allait lui donner certaines particularités.

Encore plus tard on verra l'émergence d'un autre dialecte, puisqu'en En 1900, nombre de gens de Zamboanga seront transférés à Davao, ville dans laquelle émergera le Davaueño.

Entre les deux, en 1663, la garnison espagnole, avec 200 familles parlant le créole émergeant de Ternate, s'est rendue de Ternate à Ermita, puis à Cavite, rencontrant des indigènes parlant le tagalog, dont certains furent enrôlés dans la troupe. Du Ternateño commencait ainsi à naître deux dialectes, l'Ermitaño et le Caviteño.

On peut donc dire que cette langue est surtout parlée par des familles mixtes, qui descendent de militaires espagnols venus au XVIIe siècle et après, et au contact de ces familles.

Créoles Asiatiques
Poème Betawi - Poème Manadonais
Poème traduit en chavacano (491 langues)