Poème d'amour volapük

Lok

In lok maged ola

Poed gudikün oba.

Ab vifö! ya nepubon;

„Löfob oli” fisagon.

Traduit en volapük par Ralph & Betty Midgley
Poème d'amour volapük

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue volapük

Poème d'amour "La glace" traduit en volapük, une langue construite, voulue universelle, créée en 1879 par J. M. Schleyer, curé de Litzelstetten (près de Constance), passionné par les langues et qui souhaitait en maîtriser autant que possible.

Schleyer, était non seulement un grand amateur de langues, puisqu'il en connaissait sans doute une soixantaine, mais aussi un artiste intéressé par la musique ... voir un poète.

La légende raconte que c'est suite à un rêve, une nuit de mars 1879, dans lequel Dieu lui demandait de créer ce langage universel auquel il avait déjà réfléchi qu'il se mit au travail, et fit paraître ses travaux sur la grammaire volapük qu'il venait de mettre au point. Il créera cette langue en un an et dix ans plus tard un million de personnes aux quatre coins du monde la parlaient.

Le mot volapük vient de vol et pük deux mots tirés des termes anglais world et speak donc (parler du monde).

Cette langue a pour base principale l'anglais, mais avec des racines très déformées; la grammaire est relativement complexe.

Le volapük est considéré comme le premier langage artificiel ayant eut un certain succès, et ce jusqu'à l'apparition de l'espéranto, qui le supplanta.

Cette nouvelle version de mon petit poème d'amour est dans une langue imaginée pour être un outil de communication universelle, mais qui malheureusement aujourd'hui, ne compte plus beaucoup d'adeptes.

Johann Martin Schleyer venant de Lauda-Königshofen, c'est là qu'il pointe sur la carte.

Poème traduit en volapük (488 idiomes)