Poème d'amour chleuh

ⵖ ⵜⵉⵙⵉⵜ, ⵜⴰⵎⴷⵢⴰⵣⵜ ⵉⵏⵓ ⴰⴽⵯ ⵉⵣⵉⵍⵏ

ⴰⵏⵏ ⴳ ⵉⵙ ⵜⴳⴰ ⵜⴰⵯⵍⴰⵜⴼⵜ ⵏⵎ

ⵎⴰⵛ ⵖⴰⵡⵍ, ⵀⴰⵏⵏ ⴰⵔ ⵜⵜⴰⴼⵓⴹ

ⵜⴳ ⵜⴰⵎⴳⴳⴰⵔⵓⵜ ⵉⵏⵓ ⴰⵔ ⴽ ⵜⵜⵉⵔⵉⵖ

Traduit en tachelhit par M Ouagrar poète

En lettres latines

Gh tisit, tamdyazt inu akw iziln

Ann g is tga tawlatft nm

Macc ghawl,hann ar ttafud

Tg tamggarut inu ar k ttirigh

ⵖ ⵜⵉⵙⵉⵜ, ⵜⴰⵎⴷⵢⴰⵣⵜ ⵉⵏⵓ ⴰⴽⵯ ⵉⵣⵉⵍⵏ  ⴰⵏⵏ ⴳ ⵉⵙ ⵜⴳⴰ ⵜⴰⵯⵍⴰⵜⴼⵜ ⵏⵎ  ⵎⴰⵛ ⵖⴰⵡⵍ, ⵀⴰⵏⵏ ⴰⵔ ⵜⵜⴰⴼⵓⴹ  ⵜⴳ ⵜⴰⵎⴳⴳⴰⵔⵓⵜ ⵉⵏⵓ ⴰⵔ ⴽ ⵜⵜⵉⵔⵉⵖ

Recueil de poésie
Version originale
Poème la glace

Le tachelhit

Poème d'amour de Richard Bellon poète, traduit dans la langue chleuh (tachelhit), des chleuhs du souss marocain, par le poète Mohamed Ouagrar. Le chleuh avec 6 millions de locuteurs, est la plus importante langue berbère du Maroc, on le trouve dans la région de Souss.

On connait une littérature tachelhit très riche. Le poète Mohamed Awzal étant l'un des auteurs les plus connus.

Les langues berbères

Les langues berbères appartiennent à la famille des langues chamito-sémitiques et peuvent être considérées comme des langues aborigènes de l'Afrique du Nord.

Au Maroc on trouve dans les régions montagneuses, trois grandes zones dialectales pour les langues berbères: Au nord, Le Rif (tarifit ou rifain); au centre le moyen-Atlas (tamazight), au sud de l'Atlas (chleuh ou tachelhit). En Algérie, très exactement en Kabylie on trouve le kabyle (taqbaylit), ainsi que le chaouia (tachawit) et le Mzab (Ghardaia).

D'autres langues berbères sont parlées, dans tout le sahara (Tiniri en berbère), par les Touaregs, au Niger, Mali, Algérie, Lybie, Nigéria, Burkina Fasso, et Mauritanie.

Depuis quelques années, la migration vers les villes, à aiguisé la volonté identitaire des berbérophones, pour qui leur langue est au le symbole de leur culture.

La Glace © Copyright & Contact: http://pouemes.free.fr
Poème traduit en 423 langues: ici en tachelhit