Poème d'amour laze

ჲალი

სქანი სურეთი ნა ონ ჲალი,

ჩქიმი ენნი მსქვა შიირი რენ,

მარა დუშინი ჯიშირენ,

ჰამ ჩქიმი სონი “მა სი მაოროფენ!” რენ

Traduit en laz par Mehmedali Besli
Poème d'amour laze

En alphabet latin

Yali

Skani sureti na on yali,

çkimi enni mskva şiiri ren,

Mara duşini cişiren,

Ham çkimi soni “Ma si maoropen!” ren

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Le lazuri

Une interprétation en langue laze (autres noms : laz, hopa, chanzan, vice-arxava, samurzakan-zugdidi, vital-arkhava, chan, xopa, chanuri, zan, laze, ckhala, chxala, senaki, atina, autonyme : lazuri nena (ლაზური ნენა)) de mon petit poème d'amour, ici en provenance de Turquie, pour peut-être 150 000 personnes.

Le laze, la langue caucasienne (kartvélienne) des Lazes, est en général non écrite. Elle est souvent appelée tchane ou lazuri, et est parlée sur la côte Nord-Est de la Turquie autour de Trébizonde, entre Kemer et Sarpi, en englobant Atina, Artachéni, Vitse, Arkabi et Khopa, et de l'autre côté de la frontière en Géorgie.

Le lazuri que les Turcs appellent Lazca, est proche du géorgien, et du mingrélien, puisqu'il y a un millénaire ces deux langues n'en étaient qu'une seule. Pour certains linguistes le migrélien (margaluri) et le laze seraient deux dialectes de la même langue.

On trouve 5 dialectes importants du tchane. Ils se nomment: atinuri, art̆aşenur, xopuri, viǯur-Arkabuli, et art̆aşenuri.

Les lazes sont bilingues avec le turc, qui est la langue de tous en Turquie, une langue omniprésente (administration, médias etc), dans un pays qui pratique une assimilation, en ne reconnaissant pas les autres langues voir en les interdisant.

Aujourd'hui de plus en plus de parents d'origine Lazes, parlent turc avec leurs enfants, et l'on peut vraiment classer le laze parmi les langues en danger.

Les langues kartvéliennes et les Lazes

Il y a trois familles de langues caucasiennes parlées par 7 millions de locuteurs, par des populations que l'on pourrait classée comme adighéen, pré-asiatique et oriental-caucasien.

Cette appellation concernant ces langues parlées par les populations du Caucase, entre mer Noire et mer Caspienne, est plus géographique que génétique. Ces langues sont au Nord-Ouest les langues abkhazo-adighéennes, au Nord-Est les langues nakho-daghestanaises, et au Sud les langues kartvéliennes.

C'est à la famille des langues caucasiques du sud (kartvèles ou kartvéliennes), qu'appartiennent le laze, le mingrélien, le géorgien et le svane.

Dans cette famille de langues, le géorgien possède une langue littéraire depuis quinze cent ans, les trois autres langues, sont restées des langues exclusivement orales beaucoup plus longtemps, puisque ce n'est qu'au XIXe siècle qu'on a commencé à les écrire.

Les Lazes qui ont été islamisés à la fin du XVIe siècle, tirent leurs ressources de la terre, Ils cultivent maïs, thé, noisettes et pommes par exemple.

Langue kartvélienne
Poème géorgien
Poème traduit en laze (491 langues)