Poème d'amour banjar

Caramin

Humbayang pian di caramin

Itu pang puisi ulun nang pambungasnya

Tatapi, humbayang pian capat banar hilang

Ini ucap “ulun cinta lawan pian” yang pahabisan

Traduit en banjar par Aldila & Yulita Fransiska
Lecture audio Yulita Fransiska
Poème d'amour banjar

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Le banjar

Poème d'amour traduit en banjar (autres noms : banjarais, bandjar, hulu, kuala, bandjarais, labuhan, autonyme : بنجر‎ (banjar)).

Le banjarais est une forme du malais, du javanais, et de divers dialectes Dayak, parlées par les populations Banjar.

En raison de sa proximité avec l'indonésien, il est quelques fois classé comme un dialecte malais. Pour les Banjarais qui en tant qu'Indonésiens, utilisent les deux langues, indonésien et banjar ont tendance à mutuellement s'influencer.

On trouve cette langue locale d'Indonésie à Bornéo au Kalimantan du sud, de l'est, du centre, ainsi qu'au Sabah en Malaisie.

Il y a sûrement 4 millions de personnes qui parlent cette langue. Elle se divise en deux dialectes principaux (kuala et hulu), et peut s'écrire avec l'alphabet jawi, un dérivé de l'alphabet arabe, comme c'est le cas pour différentes langues malaises.

Le mot Banjar vient du Sultanat Banjarmasin, désigne à la fois la langue et l'ethnie. Cette langue utilise des niveaux de discours plus ou moins honorifiques, suivant l'interlocuteur et le cadre.

Si cette langue est très utilisée comme langue vernaculaire, elle est aussi largement enseignée dans les écoles primaires du Kalimantan, surtout dans la région sud.

Les Banjars

Les ancêtres des Banjars sont: des Dayaks, des Javanais et des Malais qui se sont mélangés.

Leur royaume, celui de Banjar est en fait la réunion de plusieurs peuples Malais (Kuwin et Balitung), Dayaks (Ngaju, Bakumpay).

Appelés les Banjars, ils ont tous pris comme langue le banjar, une langue basée sur le malais, et enrichie avec celle des Dayaks et des Javanais, et comme religion l'islam.

Poème traduit en banjar (482 langues)