Poème d'amour simalungun

Rupamu i bagas kaca,

Ai ma umpasa sijengesan hu,

Hape, podas nai ia magou,

On ma hata parpudi “au marusoh bamu”.

Traduit en simalungun par Sarma
Rupamu i bagas kaca,  Ai ma umpasa sijengesan hu,  Hape, podas nai ia magou,  On ma hata parpudi “au marusoh bamu”.

Recueil de poésie
Version originale
Poème la glace

Gravé en lettres d'or

Petit poème d'amour traduit en batak simalungun, une langue malayo-polynésienne parlée par 1.5 million personnes. "au marusoh bamu", voilà ce qu'elle dit et répète! Vous les hommes dit-elle, pourquoi ne nous dites-vous jamais ces trois mots! Elle s'était dit qu'un jour elle les graverait en lettres d'or, pour que celui qu'elle aime ne l'oublie jamais... mais... à l'autre bout du village, en fouillant l'ancienne maison de son arrière grand mère elle est tombée sur un secret jamais raconté. Sur un gros morceau de palmier brillait quelques lettres que la terre n'avait pas recouvertes. D'autres suivaient, et quand elle eut tout nettoyé, elle pu lire les trois mots inscrits par son aïeule 60 ans auparavant: "au marusoh bamu"!

Le simalungun

Appelé aussi simalungun batak (batta, simelungan, timur), cette idiome est compris au nord de Sumatra en Indonésie. Il peut s'écrire en lettres latines ou avec le script batak. Il est bien dommage que cette traduction ne soit pas avec ce script, fouillez sur internet et vous verrez à quoi il ressemble. Peut-être me l'enverra-t-elle un jour!

Langues voisines
Poème batak toba
La Glace © Copyright & Contact: Richard Bellon http://pouemes.free.fr/traduction-asie/poeme-simalungun.htm
Poème traduit en simalungun (436 langues)