Poème d'amour bengkulu

Kaco

Foto kau ado di kaco

Iko puisi ambo paling elok

Tapi cepek ilang

Iko yang terakhir “ambo cinto kek kau”

Traduit en malais central par Afrita
Poème d'amour bengkulu

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue bengkulu

Mon petit poème d'amour traduit en bengkulu (altenatives et dialectes : malais central, ogan, pasemah, lintang, kikim, central malay, semenda, midden maleisch, rambang, serawai, enim, besemah, bengkulu, benakat, semendo, kisam, lematang ulu), est une langue austronésienne, mayalo-polynésienne, parlée par les populations (pasemah, besemah) d'Indonésie.

Le mot Bangkahulu (Bengkulu), qui fait référence à la langue et au peuple, est le rappel glorieux d'une grande victoire de leurs aïeux, ayant repoussés les Acehnais.

Le Bengkulu est une langue malaise, ayant des liens avec le palembang, le jambi , le minangkabau, et bien-sûr les autres langues malaises.

Cette traduction de mon poème est en en provenance de la ville de Bengkulu au sud ouest de Sumatra. Environ 2 millions de personnes parlent ce malais central.

Bangkahulu et les Bengkulus

Bengkulu (Bangkahulu), anciennement Benkulen ou (Bencoolen, Benkoelen), est la plus grande ville du sud ouest de Sumatra et par le passé était une région importante pour le commerce du poivre. C'est aujourd'hui un endroit comme beaucoup d'autres en Indonésie très prisé par les touristes.

Un peu d'histoire : Les Bengkulus sont les descendants de plusieurs groupes venus dans la région, des Malais, Acehnais, Minangkabau, Javanais, Bugis, et Banten.

Bien plus tard, les Britanniques avec la Compagnie des Indes orientales s'installeront à Bencoolen, pour le commerce du poivre, la région étant l'un des principal fournisseur. Bengkulu, était alors une ville densément peuplée, qui comptait alors un million d'habitants.

En 1824, les Néerlandais prendront Bencoolen aux Anglais. À la suite de cette prise, Anglais et Néerlandais, ratifieront par un traité des échanges de territoires; les Anglais abandonnant aux Hollandais, leurs possessions en actuelle Indonésie (Java et Sumatra), contre celles que ceux-ci possédaient en Malaisie.

Il en résultera le début d'une émigration de la population de Bengkulu, vers Singapour et la péninsule malaise. Un émigration en deux phases et assez importante, puisqu'on estime qu'en quelques années, au total 50% des gens quitteront la ville.

Dans un premier temps, suite au traité, les Anglais quittèrent Bencoolen pour Singapour et la Malaisie, avec les nombreux Malais qui travaillaient pour eux.

Dans un second temps, la domination néerlandaise, installée et jugée bien plus dure par la population, de nombreux autres encore partiront.

Langues voisines
Malgache - Indonésien - Bangka - Banjar - Jambi - Palembang
Poème traduit en bengkulu (488 langues)