Poème d'amour kunwinjku

Kunwaral ngudde ke kuwukku

Yiman kayime mandule manmakkayken

Werrk yimray wanjh, wardi kawaralyakmen

Namekke kunwaral kunkudji ngadjalyime marnedjare wanjh bonj

Retourner
Traduit en kunwinjku par Murray Garde (Australian National University, Canberra)
Il n'y a malheureusement aucun mot pour "miroir", Murray Garde a donc utilisé "la réflexion de votre image dans l'eau".
Kunwaral ngudde ke kuwukku  Yiman kayime mandule manmakkayken  Werrk yimray wanjh, wardi kawaralyakmen  Namekke kunwaral kunkudji ngadjalyime marnedjare wanjh bonjRetourner
Version originale
Poème la glace

Son boomerang

Traduction du poème d'amour en kunwinjku (gunwinggu, kuninjku, gunwinjgu), langue aborigène Australienne comptant 2,000 locuteurs au nord du pays. Est-elle la bas, si loin? Qu'attend t-elle, peut-être le retour de ce boomerang qu'elle à lancé il y a plusieurs années.

Langue et James Cook

Les langues aborigène sont les dépositaires d'un savoir, de mythes et de traditions déjà presques disparus avec la colonisation. Actuellement les linguistes, n'apparentent pas ces langues à d'autres parlées en dehors du continent. Les aborigènes occupent l'Australie depuis peut-être 50,000 ans. Avant la colonisation, on comptait au moins 250 langues sans compter les dialectes. La plus part des aborigènes étaient plurilingues, du fait notamment d'une organisation sociale qui favorisait les mariages à l'extérieur du clan. C'est James Cook qui découvre l'Australie en 1770, quant aux aborigènes qui y habitent depuis 40,000 ans, ils ont été repoussés par les blancs dans les régions les plus désertiques du pays. Ces peuples de chasseurs-cueilleurs, qui ne forment aujourd'hui plus que 1% de la population, sont concentrés surtout au nord du pays.
Langue aborigène
Poème pitjantjatjara
La Glace Copyright © http://pouemes.free.fr