Poème d'amour chuukois

Sasingum non kinas

Uwa men sani kamen pwan nioch

Nge mi chok mwitir ne mworono

Saingon ai kapas ngonuk pwipwi “ai tong ngonuk”

Retourner
Traduit en chuuk par Jiahn Rikim
Sasingum non kinas  Uwa men sani kamen pwan nioch  Nge mi chok mwitir ne mworono  Saingon ai kapas ngonuk pwipwi “ai tong ngonuk”Retourner
Version originale
Poème la glace

Elle fuit les gens

Petite traduction chuukoise (chuuk, truk, trukais), pour 40,000 locuteurs. Cette île où elle habite, est magnifique, l'eau bleue et claire du lagon contraste singulièrement avec la couleur de ses yeux. Elle est brune au teint mat, ses yeux sont de la couleur de ses cheveux, sa vie est au soleil, le plus souvent à l'écart du monde, elle fuit les gens, seule la nature est son monde. La journée elle parcourt le sable des plages à la recherche de coquillages, elle en fait des bracelets, des colliers ou tout simplement les pose chez elle pour les regarder. Le soir et la nuit elle fait corps avec le noir, et le vent du large que laisse passer le voile fin de ses rideaux, la rafraichi en l'enveloppe comme un manteau qui l'emporte au loin au loin dans des songes reposants.

Le chuuk

En anglais chuukese, le chuuk est une des langues officielles des états fédérés de Micronésie. Chuuk ou Truk, est l'un des états formant les Etats Fédérés de Micronésie, ses habitants sont les chuukois.
Langues micronésiennes
Poème pohnpei - Poème nauruan - Poème kiribati
La Glace © copyright & Contact: http://pouemes.free.fr