דײַן פֿאַרשפּיגלט געשטאַלט    איז געוויס מײַן שענסט ליד   נאָר אײַל צו, עס צעפֿאַלט    ס'איז מײַן לעצט  כ'האָב דיך ליב
Pause animation  La Glace Copyright ©
Poeme yiddish, traduction Y. Niborski & B. Vaisbrot

Lecture audio Bernard Vaisbrot
Ce poème d'amour yiddish (yidich, judéo-allemand), il est pour toi! Il est l'exact dessin de tes courbes, la forme de ton visage et l'arrondi de ta bouche. Les couleurs de tes mèches ajoutent une note au tableau car rien d'autre, ni tes yeux ni ta bouche, n'use du moindre artifice. Je pense souvent à toi, quand j'entend les airs grincants de ton folklore. J'aime ce violon triste mais si plein de vie en même, et toi tu en regorges!

Le yiddish est la langue germanique des juifs d'Europe Centrale et Orientale, parlée en 1938 par 2/3 de la communauté sur les 5 continents. Ce judéo-allemand créolisé dans les pays slaves, se raréfie actuellement, mais beaucoup encore comprendront ce poème écrit en yiddish. La littérature écrite en yiddish à pris son véritable essort, pour devenir une véritable langue au 16eme siècle grace à l'écrivain Elizah Bochar. Au 18eme l'on trouve les poèmes de M. Gordon, les contes d'Abramovitz, les romans de Cholem Aleichem. Varsovie, Odessa et New-York sont les grands centres de la culture yiddish et de développement d'une littérature qui exprime la détresse d'une douloureuse destinée, avec un romancier comme L. J Lnetzki, un poète comme M. Rosenfeld. Le poète Yehoash, lui, traduira la bible. La création de l'état d'Israel, qui fait de l'hébreu classique la langue officielle et littéraire, a considérablement restreint aujourd'hui le domaine de la littérature yiddish.