Poème d'amour néerlandais

De spiegel

Jouw beeld in de spiegel

Is mijn mooiste gedicht

Maar wees snel, het verdwijnt

Het is mijn laatste “Ik hou van je”

Traduit en néerlandais & voix Mathijs
Lecture audio Golfbreker Radio
Poème d'amour néerlandais

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Femme Hollandaise & sa langue

Mes quatre vers, même s'il perdent rythme et versification en néerlandais, conservent un peu du rêve d'L.., une beauté batave! LE poème d'amour (liefdesgedicht) hollandais (néerlandais), c'est TON reflet dans l'eau des canaux d'Amsterdam.

Peut-être qu'un jour tu m'écriras, mais derrière quel nouveau prénom te cacheras-tu? t'appelleras tu Lara, Marijke ou bien Sigrid? Peut importe, tous ces prénoms chantent, et sont si doux à mes oreilles.

Le néerlandais est la langue germanique issu du bas allemand, des néerlandophones, qui sont environ 30 millions. C'est bien sûr la langue nationale des Pays-Bas mais aussi d'anciennes colonies hollandaises. Le néerlandais standard s'est constitué au XVIIe siècle. Sur la base du dialecte d'Amsterdam-Rotterdam-La Haye.

Au XIVe siècle, le bas allemand devient une langue supra régionale, utilisée dans toute l'Europe du Nord à des fins commerciales, et devient une sorte de standard. Au XVIIe siècle, l'allemand l'évince en Allemagne du Nord. Ce bas allemand comprend les dialectes parlés en Allemagne du Nord (dont le bas saxon), le flamand, le frison et le hollandais qui est le dialecte de base du néerlandais.

Au pays-Bas, les locuteurs sont en situation de bilinguisme car le standard n'est pas la langue maternelle de tous. Entre eux, bon nombre parlent un dialecte francique (ancêtre du néerlandais), comme le hollandais, le brabançon, le flamand ou le Limbourgeois, ou bien un dialecte saxon (groningue, twente). Si la langue a été normalisée au XVIIIe, du fait entre autre de frontières très longtemps mouvantes, elle n'a pas évincé les dialectes.

Pour être très précis, le nom donné à la langue de l'état Néerlandais est le néerlandais, un état qui est constitué de provinces, notamment de celle de Hollande (Amsterdam) où l'on parle une variante du néerlandais appelé le hollandais.

Littérature néerlandaise

L'élaboration d'une langue standard écrite basée sur les dialectes hollandais, flamand et brabançon date du XVIe siècle.

Au XVIe siècle. Jan van Hout et Carel Van Mander exercent une influence sur les lettres de la renaissance. Le poète Hendrik Laurensz Spiegel crée la première grammaire. Au XVIIe Joost Van den Vondel avec "lucifer" devient un écrivain européen. Contantijin Huygens, lui sera un poète lyrique. Le poète néerlandais Jacob Cats truffera ses ouvrages de maximes. Un grand nombre d'autres poètes illustrent encore cette période: Stalpart Van der Wiele, Revius, Camphuysen, Jan Starter, J. De Dedecker, Dullaert et Jan Luyken.

Au XVIIIe, trois poètes: Van Alphen, Bellamy et Pieter Nieuwland apportent un renouveau au lyrisme national. Avec R. Feith, poète élégiaque s'annonce le XIXe. Ce siècle est essentiellement celui des prosateurs, le grand romancier Louis Couperus aura une influence durable sur les écrivains à venir.

Le XXe siècle, est celui des poètes néoromantiques: J. H. Leopold, Henriette Roland Holst et P. C. Boutens. S. La poésie connaît une prospérité inégalée avec J. C. Bloem, A. R. Holst, Greshoff, Van Vriesland, Slauerhoff et H. Marsman. Par la suite G. Achterberg, Vasalis et Aafjes, précèdent Lucebert, au style surréaliste et énigmatique, et Schierbeek poète expérimental. Remco Campert et Gerrit Kouwenaar se livrent à une poésie hermétique et à des expériences surréalistes. Van Geel et Kopland pratiqueront les jeux de mots. Certains poètes néoréalistes se contentent d'un exercice verbal très élaboré. Les poètes tels Habakuk de Balker, Mulisch, Faverey jouent de combinaisons linguistiques. A la fin du XXe la poésie de Jan de Hartog et Alberts garde un certain réalisme.

Les Pays-Bas avec une densité de population parmi les plus élevée d'Europe, ont la particularité d'avoir près de 26% de leur superficie au dessous du niveau de la mer (les polders).

Langues bas allemand
Anglais - Scots - Frison - Allemand - Afrikaans - Flamand - Limbourgeois
Poème traduit en néerlandais (488 langues)