Tavo atvaizdas veidrodyje,  Yra gražiausios mano eilės.  Bet paskubėk, nes jos dingsta,  Kaip mano paskutinis “Aš tave myliu”.
Pause animation  La Glace Copyright ©
Poeme lituanien, traduction Vilija

Lecture audio Tomas Radiocentras
Poème d'amour lituanien pour toutes les femmes de la baltique. Elles savent ou vont les mots quand ils les touchent. Leur coeur n'est pas de pierre, et la froideur des hivers rigoureux n'a jamais pu en oter la chaleur. Ce poeme lituanien est le miroir d'une ancienne province soviétique.

Le lituanien est une langue balte oriental qui compte 3 millions de locuteurs et c'est la langue nationale de la Lituanie. Il est divisé en deux dialectes principaux, c'est celui de l'est qui donnera le lituanien moderne. La Lituanie est le plus méridional et le plus peuplé des Etats Baltes. Après avoir été annexée par la Russie Soviétique elle recouvre son indépendance en 1990. Sa langue s'écrit en alphabet latin. Malgré la richesse de sa poésie orale, la Lituanie ne possède longtemps qu'une littérature de cour en latin et en polonais. Avec la réforme apparait une littérature écrite, d'abord religieuse puis profane. L'union à la Russie et l'influence de ses intellectuels suscitent un éveil culturel et démocratique qu'exprime la poésie hostile au servage d'Antanas Strazdas et de D. Oska, et qui culmine dans l'oeuvre poétique du poète lituanien Atanas Baranauskas avec "le bois d'Anyksciai". Vers 1890 c'est l'émergence du grand poète Maironis et d'un cercle d'écrivains démocrates, qui récusent le romantisme, au nom d'une esthétique réaliste présente dans les romans de Zemaite et qui malgré la séduction exercée par le symbolisme de Jurgis Baltrusaitis, s'affirme dans le roman de Lazdynu-Peléda, les récits de Biliunas et la poésie de Janonis. L'indépendance (1919) favorise l'influence de l'occident, le prosateur Piatras Cvirka, les poètes Antonas Venclova, Kazys Boruta, Salomeya Néris, rallient à leur critique de la société bourgeoise des auteurs d'abord non engagés (Mykolaitis-Putinas, Vienuolis-jukanskas). Ils seront les pionniers d'une nouvelle littérature d'abord héroique, qui évoluera vers une nouvelle problématique de la société et de l'individu. La poésie redécouvrira les recherches formelles.