Sinun kuvasi peilissä,  On minun kaunein runoni.  Mutta nopeasti se haalistuu,  Se on minun viimeinen “rakastan sinua”!
Pause animation  La Glace Copyright ©
Poeme finlandais, traduction Ilona

Lecture audio
Ma nordique dans ce poème d'amour finnois (finlandais, suomi), ton teint pâle a le reflet du miroir. Ce teint qui semble si froid a pourtant la douceur, la beauté et la chaleur que lui connaissent mes mots. Tu es cette traduction! Tu es, TOI, seule et unique dans ta malice, la femme la plus espiègle qui soit! Ce poème finlandais c'est TOI! Tu habites tout au nord, tout près de la Russie, là où le blanc recouvre tout. Un jour tu décideras d'aller vers le sud là où t'appellent les mots.

Le finlandais (finnois) est la langue de 5 millions de personnes, c'est une langue fennique nationale en Finlande et parlée en Russie, Suède, Estonie, Norvège. Le finnois se divise en deux groupes de dialectes qui sont mutuellement compréhensibles. La littérature finnoise commence en -1000 avec de la poésie chamanique, des rites et des mythes. Au 1er s. on trouve des poésies cosmogonique et lyrique. Les poèmes épiques datent de l'époque des Vikings. La poésie populaire du Moyen-Age reflète la rivalité entre les littératures paienne et chrétienne. La richesse de la poésie incantatoire est remarquable. Au 16eme dans le domaine poétique paraissent les premiers hymnes d'église. Deux des plus grands poètes de langue suédoise furent des Finlandais: Gustaf Filip Creutz et Franz Mikael Franzen, ils annoncent le plus grand d'entre eux le poète Runberg, lui aussi d'expression suédoise. En 1809 la Findande qui était suédoise devient russe, c'est l'émergence des deux premiers vrais poètes finnois Kallio et Juteini. 1831 marque la naissance de la société de littérature finlandaise créé par le poète J. L. Runeberg dont les poèmes unissent réalisme et romantisme, J. V. Snellman et Elias Lonnrot créateur du "Kalevala". Aleksis Kivi, poète romantique d'inspiration kalévaléenne permet au finlandais de devenir langue littéraire. Le réalisme gagne la Finlande, Pietari Paivarinta dépeint la vie des paysans, Arvid Jarnefeld préconise l'égalité et la paix. Le début du 20eme s. est l'age d'or de la poésie finlandaise, son chef de file est Eino Leino. C'est la grande poétesse finlandaise d'expression suédoise Edith Sodergran qui introduit l'expressionisme en Finlande. La littérature entre dans une ère de modernisme avec les poètes Uuno Kailas, P. Mustapaa et Einari Vuorela. Dans les années 30 le poète Aaro Hellaakoski renonce à son attirance pour le cubisme. Après la seconde guerre mondiale, les poètes s'expriment en vers libres, riches en images, telles Eeva Liisa Manner, Marja Liisa Vartio. Il faut aussi citer le poète et romancier "virtuose du mot" Paavo Haavikko, ainsi que Pentti Saarikoski.