Poème d'amour bourouchaski

Uney Guskil Ainawolo

Uyontzum Daltas Ja Ghar Bila

Ama' Boot Z'iga Aqaishila

Gutey Ja Fash'ulum Ghar Bila...“Shul Ba Un Ja”

Traduit en bourouchaski par Ali Sultan
Uney Guskil Ainawolo  Uyontzum Daltas Ja Ghar Bila  Ama' Boot Z'iga Aqaishila  Gutey Ja Fash'ulum Ghar Bila...“Shul Ba Un Ja”

Version originale
Poème la glace

Demoiselle du Karakoram & bourouchaski

Shul Ba Un Ja reste pour moi la plus belle association de mots dans cette langue. La plus belle, surtout quand on l'entend nous la sussurer à l'oreille.

Le bourouchaski (bouroushaski, burushaski, mishaski, biltum, brushaski, burucaki, burucaski, burushaki, burushki, khajuna, kunjut), est peut-être à rattacher aux langues caucasiennes, mais pour beaucoup c'est une langue isolée, qui conserve un vrai intéret pour les linguistes, puisque qu'il reste impossible de le relier à une autre langue.

Le bourouchaski est parlé dans les vallées Hunza, Nagar, Yasin au nord du Pakistan par environ 90.000 locuteurs. La variéte yasin est assez différente des deux autres. Autrefois cette langue était parlée sur un territoire plus vaste (Dras, Baltistan, Ponjal). Le bourouchaski reste une langue assez vivante et pour de nombreux locuteurs elle est la langue unique. La première étude de la langue est due à Lorimer dans les années 30, la plus récente est celle Berger (grammaire et dictionnaire). Les Bourouchos quand ils sont bilinguales, le sont avec le khowar, le shina ou le duumaki.

Il est sans doute la trace d'une langue préhistorique enrichie par les invasions successives!

Les Bourouchos et leur langue

Les Bourouchos environ 85.000, habitent les Etats de Hunza et Nagir dans les montagnes du Karakoram, ils parlent plusieurs dialectes de cette langue, qui sont proches les uns des autres.

Autre langue inclassable
Poème basque
La Glace © Copyright & Contact: http://pouemes.free.fr