Hình bóng em trong gương  Là vần thơ đẹp nhất  Nhưng vụt tan biến mất  Lời cuối: anh yêu em
Pause animation  La Glace Copyright ©
Poeme vietnamien, traduction & voix Sen Hong

Lecture audio
Poème d'amour vietnamien dans la langue officielle du Vietnam, une langue viêt-muong! Anh yêu em me diras-tu un jour, et nous rirons tous deux de l'avoir entendu. Tu sais rire des choses, et prendre la vie comme elle vient. Tu sais trouver tant de beauté dans toutes ces petites choses qui emplissent tes journées. Ce poeme vietnamien est ma façon de te dire je t'aime, à toi et à toute cette région d'Asie que tu habites.

Le vietnamien, langue de 82 millions de personnes s'écrit aujourd'hui avec des lettres latines. Les lettrés vietnamiens ont d'abord écrit en chinois du fait de l'appartenance du vietnam à l'empire du Milieu jusqu'au 10eme s.. Puis une littérature vietnamienne est née et s'est développée à partir du 15eme s., toujours à dominante poétique pour parvenir à son apogée au 19eme s.. Dès l'origine des lettres vietnamiennes et jusqu'à la fin du 19eme, on entend par littérature au Vietnam uniquement la poésie. Les premiers poètes vietnamiens sont des bonzes, qui puisent leur inspiration dans les enseignements de Bouddha, ils ont pour noms, Van Hanh, Bao Giac, Khanh Hy, Vien Chieu, et dominent la scène juqu'au 14eme s.. Un autre genre poétique fleurit, le "vinh su" qui glorifie le royaume, le plus remarquable est le Co Tam Bach Vinh (cent poèmes de l'esprit ancien) de Lé Thanh Tong, un roi lettré qui fonde une accadémie de poètes, le Tao-dan où l'on compose des poèmes en nom vietnamien et en chinois. Au 19eme s., après les deux poétesses Doan Thi Diem et Ho Xuan Huong, c'est Cao Ba Quat qui exprime sa révolte, et Nguyen Cong Tru qui dit son amertume et son pessimisme. Les romans et les élégies sont aussi en vers, car tout est poésie, citons "Kim Van Kieu" le chef d'oeuvre incontesté de l'époque écrit par Nguyen Du. Le roman en prose n'apparaitra qu'au début du 20eme s.. Dans les années 30, le mouvement de la poésie nouvelle, affranchie des règles traditionnelles encore appliquées par le poète Tan Da, triomphe avec de jeunes poètes comme The Lu, Xuan Dieu, Huy Can, Han Mac Tu. Plus tard apparaissent les poèmes, satiriques de Tu Mo, et révolutionnaires de To Huu. Après 1945 et la liberté retrouvée, nouvelles, romans et poèmes abondent, toute une pléiades d'auteurs enrichissent les lettres vietnamiennes, citons au nord To Hoai, Nam Cao et au sud Nghiem Toan, Lang Nam, Quach Tan entre autre. Le Viet-nam "le pays du dragon" du fleuve rouge et du Mekong reste un pays agricole avec la culture du riz. L'exploitation forestière est une ressource précieuse, avec ses bambous et ses bois rares. Il faisait bien sur partie avec le Laos et le Cambodge de l'ex Indochine française. La langue vietnamienne est aussi parlée par 2 millions de gens hors du Vietnam et s'écrit avec le système quoc-ngu.