Дур нахъчlвай матlуялда -  Мухъал дур лъикlаб хlухьлалъул.  Хехго тагlуна доб сунна дай,  Ахирисеб асар мукlурлъизе.
Pause animation  La Glace Copyright ©
Poeme avar, traduction Gafgaz

Lecture audio du poeme Мадина Гаджиева
Un poème d'amour français, traduit en avar, la langue caucasienne des descendants des Huns, originaires de Tartarie. L'avar (langue des montagnes) est celle des Avars, une ethnie du Caucase. Cette ethnie, une fois dans le Caucase, serait le fruit d'importants métissages et dans l'histoire effectua de nombreux raids vers la Chine et l'Europe. L'avar est proche de l'andi et du dido et sert de langue de relation pour les communications intertribales. C'est une langue écrite depuis la fin du 18eme, d'abord en caractères arabe. On compte près de 500.000 locuteurs. Les Avars (Avares, Ruanruan) étaient des Mongols de haute Asie nomadisant de la Mandchourie à Tourfan. Cavaliers intrépides et féroces, ils obéissaient à un kagan et vivaient dans une capitale ambulante, et fortifiée, le ring, où ils amassaient leurs trésors. Ils vinrent jusqu'en Hongrie, Turquie, Italie avant de céder sous les attaques des Francs.