Poème d'amour kirghiz

Кузгу

Кузгудон коргон келбетин,

Арналат сизге мыкты ыр сап,

Тез окуу келбет саптарын,

«мен сени суйом» сизге арналат

Traduit en kirghize par Tolkunai, Aselya
Lecture audio Maksat askerov
Кузгудон коргон келбетин, Арналат сизге мыкты ыр сап, Тез окуу келбет саптарын, «мен сени суйом» сизге арналат

Version originale
Poème la glace

Pour toi et ta langue

Ces vers en kirghiz ou kirghize (les deux sont admis), sont une traduction du poème d'amour (Сүйүү поэма) international "la glace". Il est pour elle, il est kirghiz, dans sa langue du groupe turc des langues altaïques. Il est dans la langue officielle du Kirghizistan (Kirghizie), parlée par 4 millions de Kirghizophones.

Le Kirghizistan est un pays presque entièrement montagneux du centre de l'Asie peuplé originellement par des nomades. Là-bas, même si le kirghiz est langue officielle, le russe reste la langue dominante surtout à l'université.

Les Chinois dès le 2eme siècle mentionnèrent les premiers les populations turques qui s'installèrent le long de l'Ienisseï. Les inscriptions runiformes de Tuva montrent que leur état dans les montagnes Sayan date du 8eme s.

Les Kirghiz à la suite des Ouighours, installeront leur propre état à la fin du 9eme s. Les invasions mongoles du 13eme s, forceront les Kirghiz à migrer vers l'ouest du Turkistan. Ensuite ce seront les Oirats et les Dzungars qui les forceront à se déplacer. Ce n'est qu'après l'effondrement de l'empire Dzungar (1758), qu'ils s'installeront dans leur actuel territoire. Les Ouzbeks puis les Russes contrôleront leur région, si bien que bon nombre émigreront, notamment vers la Chine. Ils vivent aujourd'hui principalement dans le Xinjiang.

Du fait d'une histoire commune, le kirghiz et le kazakh sont deux langues très voisines. Leur origine est le vieux turc auquel se sont ajoutés des traits mongols, iraniens et russes. C'est pendant la période russe que sera développé le standard, sur la base des dialectes du nord. L'écriture sera tour à tour arabe, latine puis cyrillique.

Littérature kirghize

Jusqu'en 1917 la littérature kirghize ne connaît qu'une poésie orale lyrique épique et patriotique (Kedeikhan, Manas). Après la guerre émergent des poètes comme Osmonov et Eraliev dégagés du stalinisme.

Langues turques ouest
Tchouvache - Kazakh - Tatar - Koumyk - Bachkir
La Glace © Copyright & Contact: http://pouemes.free.fr