Poème d'amour telougou

అద్దం

అద్దంలొ నీ ప్రతిబింబం నా

అద్భుతమైన కవిత.

త్వరపడు సుమా.అది

అదృశ్యమౌతుంది.నిన్ను ప్రేమిస్తూ గతిస్తున్నా.

Traduit en télougou
Poème d'amour telougou

Translittération

Addaṁ

Addanlo nī pratibimbaṁ nā

Adbhutamaina kavita.

Tvarapaḍu sumā.adi

Adr̥śyamautundi.ninnu prēmistū gatistunnā.

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Le télougou

Poème d'amour télougou ప్రేమ కవిత) la langue de 70 millions de personnes, officielle en Inde, et parlée sur la côte sud est du pays.

Vous y verrez, tout le reflet de l'Inde, et d'une femme drapée dans son sari.

Le télougou (variantes que l'on peut trouver : Telugu, Andhra, Vadaga, Dasari, Srikakula, Rayalseema, Tolangan, Andhra, Telungu, Yenadi, Teloogoo, Telegu, Salewari, Telangire, Nellore, Terangi, Telgi, Telinga, Berad, Komtao, Vadari, Trilinga, Kamathi, East Godaveri, Dommara, Tailangi, Golari, Vishakhapatnam, Guntur, Yanadi, Gentoo, Telangana, Konda-Reddi, Tengu, Tenungu, autonyme : తెలుగు), est considéré comme l'italien de l'Orient, car la mélodie y a une place capitale.

Le Telugu est parlé principalement dans l'état d'Andhra Pradesh, ville principale Hyderabad, il comporte de nombreuses variantes régionales, et c'est une langue qui diverge assez, entre le parler et l'écrit, sans compter les différences qui tiennent au statut social.

Une importante diaspora, établie dans plusieurs pays, qui va de l'Arabie Saoudite à l'Afrique du Sud, en passant par les Fidji, parle le telugu.

C'est aussi l'une des 4 langues littéraires de la famille dravidienne. Dans l'état d'Andhra Pradesh, on distingue 4 dialectes (nord, sud, centre, est).

A l'extérieur de cet état, les parlers télougou que l'on retrouve, sont tous basés sur l'une de ces 4 variantes.

Les premières inscriptions retrouvées, sont de simples mots, elles datent de -200, et les premières phrases retrouvées, elles, datent de 800 ans plus tard.

Littérature télougou

La littérature telugu s'est développée simultanément à partir de la musique et du sanskrit. Le pionnier de cette littérature fut Nannaya Bhattaraka, un brahmane sivaïte d'ascendance kannara, poète du roi et auteur du début du Mahabharata en telougou. Tikkana puis Yerrapragada achèveront le Mahabharata. Le Ramayana lui, sera le thème d'une centaine de compositions poétiques. Au XIVe siècle, au milieu d'une multitude de poètes, s'imposent deux virtuoses Srinatha et Potana.

Le XVIe siècle, est le siècle d'or de la littérature télougou qui voit naître de longs récits en vers et prose. L'empereur de Vijayanagar Krisnadevaraya patronne une cour de huit poètes. On lui doit le poème l'Amuktamalyada. Le plus grand poète du règne, Peddana, est l'auteur du Manucarita, le plus important des cinq plus grands poèmes telugu. La tradition du prabandha continue jusqu'au XVIIIe grâce à des poètes comme Timmakavi et Vemana. Citons pour le XXe siècle Subba Rao, Ramamurti, Adavi Bapi Eaju, Narla et Rajamannar qui contribuent à la renommée littéraire.

Le script de l'alphasyllabaire telougou proche du kannara, lui, est particulier et dérive du brahmi. Il est aussi important de noter que c'est un poète telougou qui a établi la première grammaire de cette langue dravidienne.

Langues dravidiennes
Kannara - Malayalam - Tamoul - Tulu - Brahoui
Poème traduit en telougou (488 langues)