Poème d'amour meitei

Mingsel

Mingsenda tariba nangi mami

Masi eigi khwaidagi fajaba seirengni,

Adubu, masi mangkhini thurase.

Masi eigi aroibani, "Eina nangbu nungsi"!

Traduit en meitei par Lily, Rick & kiyamba
Poème d'amour meitei

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Le manipuri

Poème d'amour meitei (autres noms : manipouri, meithei, manipuri, meetei, hindu meitei, menipuri, mitei, meeteilon, kathe, kathi, loi, manipuri muslim, meiteilon, meiteiron, meithe, mithe, pangal, pangan, panal, panan, ponna, autonyme : মৈতৈলোন্‎ (meiteilon)).

Le manipuri est une langue indo-aryenne, parlée en Inde, dans l'état de Manipur, où il est langue officielle.

2 millions de gens comprennent, cette langue polysyllabique qui appartient pour les uns, à la famille de langue sino-tibétaine, et pour les autres, au groupe kukois des langues tibéto-birmanes qui pourtant, elles, sont toutes monosyllabiques, mais il est vrai que le classement des langues se fait d'abord sur la grammaire avant d'être fait sur le vocabulaire.

Si cette langue était sino-tibétaine, cela en ferait la langue sino-tibétaine la plus parlée en Inde.

En principe le meiteilon s'écrit avec un script particulier (le meitei mayek). Pour cette traduction je n'ai qu'une version romanisée, mais elle aura l'avantage de vous donner une idée de la manière d'être dite.

Au départ les indo-aryens du Manipur parlaient le sanscrit (IVe siècle avant JC), qui a petit a petit dérivée vers le Prakrit (IIIe siècle), puis vers l'Apabhransha (VIe siècle). Plus tard le manipuri est né de la combinaison de l'Apabhransha avec des langues mongoloïdes. Les linguistes situent cela à environ 1 000 ans.

Si la base est sanskrite, le thaï (la langue des Pongs de haute Birmanie), le bengali des Brahmanes, l'anglais et le portugais ont interagit avec la langue.

Quand les Britanniques sont arrivés à la toute fin du XIXe siècle, les écoles qu'ils ont fondées enseignaient en anglais ou en bengali, il était donc devenu urgent pour les autochtones du royaume Manipur s'ils voulaient préserver leur langue, et donc se préserver eux-même, de pouvoir standardiser et écrire en manipuri.

Aujourd'hui le meitei est la lingua franca de tout le Manipur, et en Inde la constitution reconnaît son enseignement à l'université.

Manipur et Metheis

Manipur, qui en sanscrit signifie "le pays des gemmes", est un nom que les Meitheis ont adopté au XVIIIe siècle.

Auparavant le Manipur s'est appelé Meitei Leipak et Poireinamthak Saron Pung; on trouve aussi Tilli Kokton Ahanba, Mirai Pongthoklam, Hana Semba Konna Loiba et Muwapalli.

Cet état de l'extrême est de l'Inde entre Birmanie, Nagaland, Mizoram et Assam se situe dans la chaîne de l'Arakan; le Manipur a un territoire montagneux à 92%. Toutes ces parties montagneuses constituent une importante réserve forestière.

La société Meithei, structurée en clans qui donnent une grande importance aux lignages, continue de pratiquer la forme de religion tribale qui en découle, le culte des ancêtres.

Les festivals qui sont le point d'appui à des rituels communautaires, autour des légendes, continuent de faire perdurer et souder l'appartenance à la communauté Meitei.

Poème traduit en meitei (488 langues)