Poème d'amour puri coroado

Laman náma dieh poréh mirih,

Ah beca koiah tatakk,

Makin con raiau orutu tlamun dieh,

Gã endomo, Gã macapon!

Traduit en purí coroado par Opetahra Nhãmanrúri.
Laman náma dieh poréh mirih,  Ah beca koiah tatakk,  Makin con raiau orutu tlamun dieh,  Gã endomo, Gã macapon!

Signification de la traduction en portugais.

Na Alma do Rio vejo seu rosto,

Te falo com o coração,

Mas se vc não ser guerreira e andar,

Eu vou embora. Eu te amo!

Ce qui donne en français.

Je vois ton visage dans l'âme du fleuve,

Je te parle avec mon cœur,

Mais si tu n'es pas un guerrier et marche,

Je partirai. Je t'aime!

Version originale
Poème la glace

Langue purí

Les mots "glace", "poème" et même "rapide" n'existant pas en coroado (puri, colorado, paquí, telikóng), j'ai mis les traductions française et portugaise de cette interprétation de mon poème.

Explications: "O rio pra nós indígenas é sagrado e tem vida, e por isso leva a palavra alma, (laman), ja a palavra ( raial orutu, ) é a pessoa guerreira que luta , avança e não desiste. A poesia são palavras, sentimentos que brotam no coração , palavras boas, por isso (ah beca koiah tatakk)" = "Le fleuve pour nous, peuples autochtones, est sacré et a la vie, c'est pourquoi il porte le mot âme (laman), tandis que le mot (raial orutu) est le guerrier qui se bat, avance et n'abandonne pas. La poésie sont des mots, des sentiments qui jaillissent dans le cœur, de bons mots, c'est pourquoi (ah beca koiah tatakk)"

Les différentes variantes de la langue puri - coroado.... une langue macro-Gê éteinte... sont celles de peuples autochtones des nations Tapuias, dans la région sud-est du Brésil, dans l'Espírito Santo, São Paulo, Minas Gerais et Rio de Janeiro, autour de São Fidélis. C'est grâce à la volonté actuelle, de reconnaissance ethnique, des autochtones d'origine Puri que la langue tente de renaître un peu.

Les langues macro-jê

La classification langue macro-jê (macro-Gê) vient à l'origine de la distinction qu'ont fait les Portugais lors de leurs rencontres avec les peuples indigènes au 16eme s. Ils ont scindé ces peuples en deux grands groupes, les Tupis-guaranis et les Tapuias... les Tapuias étant tous les peuples autochtones qui parlaient des langues non tupies, qui bien souvent, leur ont semblé plus "primitifs" que ceux de langues tupies... Au 20eme s, ce mot tapuia à été remplacé par jê (gê) pour désigner le groupe de langues.

Autre langue macro-jê
Yaathe
La Glace © Copyright & Contact: Richard Bellon

http://pouemes.free.fr/traduction-amerique/poeme-coroado.htm

Poème traduit en Purí (463 langues)
counttotal