Poème d'amour xucuru

Kotipwêruê

Piracini kotipira kotipwêruê nobi

Zini gonengo noiran

Keru, mopi mobin, taipe kinaw

Zi nennen biá kesty, "zi yuaka piraci".

Traduction & audio xukurú Ridivanio Procópio da Silva
Lecture audio
Poème d'amour xucuru

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue xukuru

Voici une traduction de mon poème d'amour en xukurú (autres noms et noms des dialectes : shukurú, kirirí, kirirí-xokó, xucuru, ichikile, xukuru-kariri, sucuru).

Cette langue isolée de l'état de Pernambouc au Brésil, autour de la ville de Pesqueira (200 km à l'ouest de Recif), est maintenant éteinte.

A l'origine, la famille linguistique Xukuru se composait de deux langues: Xukuru et Paratió.

Les Xukurus sont un peuple unique, distincte des Tupi, Funi-ô et Cariri, et même s'ils sont fortement acculturés, ils souhaitent conserver leur indianité. Ils sont environ 10 000 répartis dans près de vingt cinq villages.

Comme les autres peuples indigènes du Brésil, ils ont dû se soumettre par la guerre, la conversion et le mélange avec d'autres ethnies ou avec les Portugais. Trois méthodes mises en place par les colonisateurs dans un but d'assimilation en effaçant leur culture et leur langue.

Par la force des choses, les Xukurus ont dû pratiquer plusieurs langues, dont le bilinguisme avec le portugais. La langue xukuru de leurs ancêtres a disparue ainsi, il n'en reste que quelques enregistrements.

Toute langue change au contact d'autres langues et se transforme, et les Xukurus ont petit à petit adapté leur langue au portugais, ou à travers des mariages mixtes l'ont oubliée.

Aujourd'hui les Xukurus s'ils parlent le portugais, tentent de revitaliser leur langue à partir de ce qu'il en reste, en l'enseignant, mais ne retrouveront t-ils pas autre chose que ce qui est perdu, les mots ne sont pas que des mots, ils ont aussi un esprit!

Aujourd'hui

Les Xukurus

Les Xukurus sont les indigènes de la Serra do Ororubá dans l’état de Pernambuc au Brésil. Leur nom et leur lieu de vie reflète leur osmose millénaire avec la nature, puisqu'un Xukuru est un oiseau, et qu'un Ororubá est un type de bois.

Ce sont souvent des agriculteurs et des éleveurs (vaqueiros), qui vivent dans une région très fertile parcourue par de nombreux fleuves et rivières. Haricots, manioc, maïs, bananes, ainsi qu'élevage laitier et de nombreux légumes, font partie de leurs principales productions.

S'ils étaient depuis longtemps des paysans-agriculteurs, ils payaient aux Fazendeiros le droit d'exploiter la terre de leurs ancêtres. Il a fallu attendre la fin les années 2000, pour qu'après vingt ans de luttes, ils puissent en récupérer une partie.

Leur nouveau défi, après avoir récupérer leurs terres, est de retrouver la connaissance de ce qu'ils étaient.

Autres langues isolées
Tremembe - Yuchi - Natchez
Poème traduit en xukuru (488 langues)