Poème d'amour letuama

Upherîã

Yi jîa sare'ká

Sare'ka yî jíã

Jajuaphi sa riyu.

PhiyÎa miré Yi yajayú.

Traduction tanimuca-letuama par Elisvan Yucuna Matapi
Poème d'amour letuama

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue letuama

Poème d'amour traduit dans la langue tucanoane le tanimuca-letuama (retuarã, retauarâ, letuama, letuhama, wejeñe'memajã, tanimuca, ohañara, opaima, retuama, tanimboka, tanimuca-retuarã, ũ’páirã, uairã, ufaina).

Cette langue est parlée au Sud-Est de la Colombie (Amazonie) par les Ufainas (Letuamas (200 personnes) et les Tanimucas (300 personnes)).

Chacun de ces deux groupes possède sa propre langue avec des mots partagés du fait des relations d'alliances privilégiées qui les unissent.

Celle présentée ici est le letuama (autonyme : rétuarã), une langue qui comme son autre cousine est vraiment très très sérieusement en danger, puisqu'elle compte moins de deux cent locuteurs.

Les Ufainas

Les Ufainas (environ 500 personnes), sont des Indiens autochtones d'Amazonie, plus précisément au Sud-Est de la Colombie, le long des rives des fleuves Popeyaká, Caño Guacayá, Apaporis et Mirití-Paraná.

On les divise en deux groupes (les Letuamas (200) et le Tanimucas (300)) qui malgré leurs inter-relations, se considèrent comme distincts.

Ils partagent avec leurs voisins les Yucunas, avec lesquels ils entretiennent des relations exogamique privilégiées, bon nombre de traits culturels.

S'ils vivent de récoltes et cueillettes (fourmis, larves de mojojoy, moriche, seje), de chasse (tapir, pécari, singe, dinde, patelle) et de quelques cultures, la proximité des fleuves fait surtout d'eux d'excellent pêcheurs.

Poème traduit en rétuarã (482 langues)