Nde taangá espejo pé Ha`é che ñe`ê poty iporâ beva Nde pua`éva erã aní oho Pea ha`é che ipajá “Rô haijhú”!
Pause animation  La Glace Copyright ©
Poeme guarani, traduction Nancy

Poème d'amour guarani une langue agglutinante proche du tupi et parlée au sud du Brésil. Miroir et poème pour la beauté des indiennes tupi. Poeme guarani qui pourra aussi être compris au nord de l'Argentine, et surtout au Paraguay où le guarani a le statut de langue officielle.

Comme beaucoup de langues, le guarani s'écrit avec l'alphabet latin, on lui connait 5 millions de locuteurs. L'on peut distinguer plusieurs groupes de Guaranis mais qui parlent la même langue. C'est au Paraguay qu'on en trouve le plus grand nombre. Les littératures orales des guaranis ont été transcrites et conservées par des jésuites. Elles gardent une grande pureté précolombienne. Elles sont bien moins connues que celles des Aztèques et des Mayas, et n'ont sucité que tardivement un réel intérêt. Les littératures à caractère religieux et rituel abondent, et l'accent est mis sur le lien qui subsiste entre l'homme et l'au-delà. Une tradition rapporte que les dieux, lors de leur départ, ont laissé sur terre un code composé de harangues moralisatrices, et de proverbes destinés à régir la vie quotidienne des Guaranis. Un vaste poème religieux, sorte de chant de la genèse, s'est perpétué chez les Pai-Kaiovas. Les Ava-Guaranis quant à eux, ont développé un genre poétique souvent ésotérique.