Poème d'amour wounaan

Chi espheg

Pu khiin oochirum dich oojem ee

Mag iek wajapha jauchirumau

Mamu jupai aba, chugpa junawe

¡purig iek jawaag "Pu khochag chirum"!

Traduction woun meu par Blacho Moya Chagpier
Poème d'amour wounaan

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue wounaan

Mon poème d'amour traduit dans la langue wounaan (alternatives : woun meu, wounmeu, woun meo, wounaan meu, noanamá, chocó, chocama, noanama, noenama, nonama, waumeo, chanco, waun meo, waunana, waunméu, waunán), une langue chocó, parlée au Panama et en Colombie dans la région de Chocó, par un total de 10 000 personnes.

Les Chocós

Les premiers écrits concernant le peuple Wounán, sont ceux d'un prête, Palacios de la Vega, ils datent de la fin du XVIIIe siècle.

A l'origine chasseurs (sarbacane), cueilleurs, semi-nomades, les Chocos (Embera et wounaan), vivent dans une région forestière très humide.

Aujourd'hui chasse et pêche est l'apanage des hommes, quant aux femmes elles s'occupent des récoltes agricoles (maïs, manioc, bananes) et de la confection de paniers et de poteries. Leurs tenues vestimentaires (paréo et torse nu), et leur habitat reste souvent traditionnels (bois et chaume).

Poème traduit en wounaan (488 langues)