Poème d'amour Xavánte

Dasi madâ âzé

Aipodo hã dasi madâ âzé

Mna inhimi rawasu u iwe nhihâdâ

Tanenhere, waptuna, teza apa

I'rãsudu "ima asawidi"

Traduit en Xavánte (a’uwẽ) par Orlando Tsipetsewe
Merci à Wellington Miranda Passos
Poème d'amour Xavánte

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue xavánte

Le xavánte (a’uwe uptabi, a’we, akuên, awen, shavante, chavante, tapacua, crisca, pusciti, autonyme a’uwẽ ou akwén), est une langue macro-jê parlée par les Xavántes, dans l'Est du Mato Grosso au Brésil.

Pas plus de 10 000 personnes, parlent cette langue. Elles sont réparties dans quelques 180 villages, eux-mêmes répartis sur plusieurs Terres Indigènes, du sud-est du Mato Grosso, dans la région centre-ouest du Brésil, dans au total 7 réserves (Sangradouro-Volta Grande, São Marcos, Areões, Marechal Rondon, Parabubure, Maraiwatsede et Pimentel Barbosa). 30% d'entre eux sont bilingues et parlent aussi le portugais.

Chez les Xavántes, ce sont en général plutôt des femmes qui au contact de missionnaires ont une base de portugais. Comme d'autres langues macro-jê le xavánte possède quelques distinctions quand c'est un homme ou une femme qui le parle. Au niveau lexical il n'y en aurait qu'une en xavánte : le mot chose = marĩ (pour un homme) = tiha (pour une femme), les autres distinctions sont à travers des marqueurs.

Les Xavántes

Les Xavántes sont l'un des groupes autochtones, le plus étudié et aussi le plus nombreux au Brésil. Leur population est jeune, avec un nombre important de jeunes enfants.

A l'origine les Xavántes étaient dans l'État du Goiás, au XIXe siècle ils se sont déplacés un peu plus vers l'ouest ... Les contacts avec les Européens (des missionnaires) sont assez récents (XXe siècle) et ont été assez destructeurs pour leur culture.

Actuellement les Xavántes vivent dans "des réserves" et s'ils gardent leurs pratiques de chasse, cette dernière ne les autorise plus à parcourir de vastes territoires pour rester sur celui de leur réserve.

Leurs réserves, sont en général constituées de villages semi-circulaires, typiques des groupes Gê. Les maisons sont placées en arc de cercle suivant un ordre social bien défini, et les Xavantes vivent en familles élargies, et en résidence uxorilocale, à l'intérieur desquelles, l'espace pour chacun est délimité de manière très précise.

Souvent les mariages se font et se répètent au sein des deux mêmes familles. Il est par exemple fréquent, que frères ou sœurs, épousent le frère ou la sœur de leur beau-frère ou belle-sœur. Il n'est pas rare non plus qu'un homme puisse épouser la ou les sœurs de sa femme. Cela rend le schéma traditionnel de la vie au quotidien chez les Xavantes assez complexe.

Autres langues macro-jê
Yaathe - Coroado
Poème traduit en a’uwẽ (488 langues)