Poème d'amour puinave

Uyam

Maya uyamjaa ora

Jaji naa papera,

Mawairig jasicum mūynūg,

Ovön jabeyu naa majeuyu mumoyu

Traduction puinave par Luis Cuiche
Maya uyamjaa ora  Jaji naa papera,  Mawairig jasicum mūynūg,  Ovön jabeyu naa majeuyu mumoyu

Version originale
Poème la glace

Langue puinave

Le puinave (puinabe, guipuinave, guaipunavos, wonsüht, guaipunavi, guaipunabi, waipunavi, autonyme: wãnsöhöt yedöhet, (langue du peuple de l'arbre amer)) est une langue amérindienne considérée comme en danger. On ne compte pas plus de 3.000 Wãnsöhöts à la parler au Vénézuéla et en Colombie entre Orénoque et Inírada, Guaviare. Sa classification est incertaine! Le plus souvent les linguistes la considère comme un isolat et pour d'autres elle ferait partie des langues makus.

Les Puinaves

La plus part des Indiens Puinaves (Guaipunare, Puinabe, Uapi, Wantyinht), vivent dans l'est de la Colombie entre les fleuves Guaviare et Inírida, dans les départements de Guaviare, Vichada, et Guainía. On les trouve aussi au Vénézuéla, auprès de l'Orénoque... Le traducteur de mon poème venant de Puerto Ayacucho, État d'Amazonas, Venezuela, j'ai fait pointer la carte sur cet endroit! Le peuple Puinave, à l'origine semi-nomade, continue à vivre de ses traditions ancestrales (rites, organisation sociale, cosmologie, pratiques médicales, coeuillette, culture et pêche), même si le processus d'assimilation culturelle, surtout depuis 1 siècle, est bien évidemment, très important.

La Glace © Copyright & Contact: Richard Bellon

http://pouemes.free.fr/traduction-amerique/poeme-puinave.htm

Poème traduit en puinave (465 langues)
counttotal