Poème d'amour natchez

Tem oyop kun elalvt eshales

Tv rtakv sokonehv

Mvnv Pvhtek-etoxo

Vn tem mvetvkes yvstek etoxo

Traduit en natchez par Hutke Fields Principal Chief de Natchez Nation
Les mots "glace" et "poème" étant malheureusement inexitants en natchez
Hutke Fields a dû user de périphrases pour cette traduction.

Littéralement :

Your spirit is there on the water

My best talk

But it is hurriedly done/finished

It is my love, last

Poème d'amour natchez

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue natchez

Poème d'amour natchez (taensa), c'est à dire dans la langue des Natchez, un peuple amérindien qui à l'origine peuplait la région de la ville de Natchez (Mississippi).

Le natchez était aussi parlé par les Taensas, qui vivaient en face d'eux, sous une forme très voisine. On pense aussi que les Colapissa (au sud du Mississippi et à l'est de la Louisiane), parlaient eux aussi une forme très proche de cette langue.

Le natchez, a été considéré par certains comme appartenant à la famille Muskogéenne, pour d'autres il serait à rapprocher de la famille algonquienne ou à celle des langues du Golfe. Aujourd'hui, il semble y avoir concensus pour dire que cette langue est isolée.

Le mot natchez provient du village principal de cette tribu (Naches, et avec les autres manière de l'orthographier : Natches, Nahchee, Nvce, Natsches, Naktche), un mot ce qui signifie justement Grand village.

Si certaines sources les appellent Theloel (Thecoel), les Cherokee les appelaient Ani’-Na’tsl et entre eux ils s'appellent W’NvhX’Ce (les guerriers rapides).

Il y avait deux formes distinctes de la langue, l'une des deux formes était celle qu'utilisait l'élite, et l'autre forme celle des travailleurs, on s'adressait toujours à l'élite avec plus de forme. Une autre distinction, mais plutôt dans le ton différenciait la manière de s'exprimer des hommes, de celle des femmes.

Chez les Natchez la tradition orale revêtait une très grande importance, à tel point que seules certaines personnes étaient désignées pour l'apprendre. Leurs pratiques ancestrales pouvaient avoir un tel pouvoir, qu'ils fallaient les réserver à certains!

Le chaman, comme chez beaucoup d'autres peuples amérindiens, occupait une place très importante.

Si la langue était parlé au XVIIe et jusqu'au début du XVIIIe siècle, on la considère comme éteinte depuis 1965 ... le dernier locuteur est décédé cette année là, mais de précieux enregistrements ont été conservé.

Aujourd'hui la langue est remise en avant par la nation Natchez, même si pour l'instant ce sont seulement quelques dizaine des personnes sur environ 10 000 Natchez qui la parlent.

Les Natchez

L'ancien territoire des Natchez s'étendait de ce qui est aujourd'hui la Caroline du Nord jusqu'à l'est de l'Oklahoma, et du Minnesota au golfe du Mexique.

Durant l'exploration du Mississippi, les Français rencontrent les Natchez autour de St.Catherine’s Creek (1682), et les premières relations qu'ils entretiennent avec eux sont tout d'abord très bonnes.

Des heurts commenceront entre les deux communautés sur des malentendus, ces heurts seront suivit de cohabitations pacifiques.

Mais quand les Français voudront les exproprier de leurs terres, les Natchez entreront dans une révolte qui se terminera par leur destruction (début XVIIIe siècle).

Ceux qui survécurent aux Français (non tués par les guerres ou les maladies apportées par les Européens, ou pris comme esclaves), ne purent s'échapper de cette région du Mississippi qu'ils occupaient (ville de Natchez), qu'en se fondant parmi les tribus voisines (Cherokees, Creeks, Chicachas), le long de la rivière Hiwassee dans l'actuelle Caroline du Nord. Plus tard ils migreront avec les Cherokees vers l'Oklahoma.

Ces guerres contre le Français et d'autres de leurs voisins, auront divisé leur population en moins d'un siècle par vingt, pour n'en laisser peut-être que 300 pour représenter leur peuple au milieu du XVIIIe siècle.

Les Natchez qui étaient à la fois agriculteurs, commerçants, artisans et artistes, appartiennent à la culture mississippienne fameuse par ses constructions de monticules.

Leur ordre social était théocratique avec un chef (Grand Soleil) qui l'était sur les deux plans (religieux et politique), et composé de classes, la plus basse étant celle des travailleurs. En temps de guerre le chef de guerre avait souvent le nom générique de Serpent tatoué.

Dans Atala de Chateaubriand: "Nous sommes les restes des Natchez. Après le massacre que les Français firent de notre nation pour venger leurs frères, ceux de nos frères qui échappèrent aux vainqueurs trouvèrent un asile chez les Chikassas nos voisins."

Dans René: "Il périt peu de temps après avec Chactas et le père Souël, dans le massacre des Français et des Natchez à la Louisiane."

Outre ses romans Atala et René, dans son livre "Les Natchez" Chateaubriand nous plonge au milieu des Natchez, en relatant l'histoire de leur révolte contre les Français (1727).

Cette œuvre de jeunesse (1796) sera publiée en 1826. Delacroix s'en inspirera pour son tableau du même nom (1835). C'est dire si la France et cette nation sont mêlés dans une histoire commune, d'abord pacifique, puis dramatique et pour finir artistique.

Autres langues isolées
Poromongûetá - Xukuru - Yuchi
Poème traduit en natchez (482 langues)