Poème d'amour mixtèque

Yùuta'ta

Míun nuu Yùuta'ta yo’o

Ña yo’o kuu tu’un víiyu

Su kamuunvi, tyi ndandoé

¡Ña yo’o sandí’i ña “kunikuendaí yo’o”!

Traduit en mixtèque (tu'un savi) par ZieNuni Pineda
Míun nuu Yùuta'ta yo’o  Ña yo’o kuu tu’un víiyu  Su kamuunvi, tyi ndandoé  ¡Ña yo’o sandí’i ña “kunikuendaí yo’o”!

Version originale
Poème la glace

Langue mixtèque

Pour cette traduction de ZieNuni Pineda, la variante linguistique utilisée, est le "tu'un savi" (lengua de la lluvia, to’on Savi, ouest Juxtlahuaca, mixtèque de Coicoyán) de l'Oaxaca de Juárez. Les mixtèques du groupe Silacayoapan dont fait partie le Coicoyán sont parlés par environ 150.000 personnes, ils représentent le groupe le plus important en nombre.

Les Mixtèques

Les Mixtèques sont des indiens occupant le territoire situé au nord et à l'ouest de l'état d'Oaxaca (Mexique). On estime leur population à 850.000 personnes qui parlent de nombreux dialectes du mixtèque.

Avant l'arrivée des Espagnols, la civilisation Mixtèque, fut prestigieuse. C'est vers le 13eme siècle qu'ils se répandirent dans la vallée d'Oaxaca, et prirent l'ascendant sur leurs voisins les Zapotèques, et sur les villes de Monte Albán et Mitla, où furent retrouvées les traces de créations artistiques extrêmement originales (citons, le mobilier funéraire d'une tombe de Monte Alban). Ce style, ce raffinement cette finesse d'exécution peuvent sûrement s'expliquer par l'émulation de deux civilisations, quand furent intégré des tribus toltèques, qui les rejoignirent après la chute de Tula.

Les nombreuses créations mixtèques (peintures murales, sculptures, céramiques, orfèvrerie, enluminures des manuscrits eurent une influence certaine sur l'art aztèque. Des codex en peaux de cerf (codex Vindobonensis, Nuttall, Colombinus etc) ont conservé la généalogie des rois mixtèques depuis le 7eme s. L'empreinte de cette nation s'est répandue jusqu'à Cholula, où s'est épanoui le style mixtèque-puebla.

Les Mixtèques vivaient, de l'agriculture sur brûlis - activité donnant lieu à de nombreux rites -, de la cueillette, de la pêche et de la chasse, tout en s'adonnant à la poterie (céramique), et au tissage traditionnel des huipils (vêtements féminins). La famille était régie selons les règles de la bilatéralité, avec un mode de filiation, le plus souvent patrilinéare. Bien que soumises aux lois mexicaines, la société mixtèque a longtemps surtout reconnu pendant longtemps, l'autorité du conseil des anciens et celle du cacique. Leurs anciennes croyances avant l'arrivée du catholiscisme résidaient, dans le culte du dieu de la pluie (idole de pierre), dans la croyance en un animal compagnon de vie (nahual ou tona), et dans des pratiques curatives.

La Glace © Copyright & Contact: Richard Bellon

http://pouemes.free.fr/traduction-amerique/poeme-mixteque.htm

Poème traduit en mixteque (463 langues)
counttotal