Poème d'amour mohawk

Atátken

Atatken’tsherà:ke tehsià:tara’s

Nè:’e naonhà:’a tióskats nakewenna’shòn:’a

Tesasteríhen é:ren wathawíhtha

Nè:’e nohna’kénhkha “skonnorónhkhwa”

Traduit en agnier (mohawk) par Karonhiio Brian Delaronde
Poème d'amour mohawk

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue mohawk

La langue mohawk (agnier, iroquois, maqui, autonyme : kanien’kéha, kanien’kehaka), est une langue iroquoienne du nord, polysynthétique, de la région de Québec et Usa (Ontario, état de New-York), parlée par 3000 personnes.

Le mohawk est à l'origine la langue de la tribu de la confédération iroquoise localisée la plus à l'est (Vallée de la rivière Mohawk de New York, entre Schenectady et Utica).

Aujourd'hui les Mohawks se répartissent en plusieurs groupes au Canada: les Ahkwesahsne sur le St Laurent à proximité des USA, les Kahnawake et les Kanehsatake près de Montréal, les Ohsweken en Ontario près du fleuve Grand. On les trouve aussi à Gibson (baie Georgienne), et dans la réserve de Tyendinaga (Kingston).

On distingue trois variantes principales de la langue, et il faut noter qu'avant d'emprunter l'alphabet latin les Mohawks usaient de pictogrammes pour écrire leur langue. Même si le mohawk est encore la langue iroquoise la plus parlée, actuellement, on considère cette langue comme menacée, car son nombre de locuteurs ne fait que diminuer, et ceux qui restent sont souvent âgés.

Les Agniers

Les Mohawks (Agniers, Maquas, Maquis, Kanien'kehá:ka (enfants des étoiles)), des six nations (Haudenosaunee), sont la plus importante en nombre, environ 5 000 aux Usa (état de New-York et Ontario) et quatre fois plus nombreux au Canada dans la région du Québec.

Histoire: A l'origine leur territoire se situait sur l'actuel état de New-York et leur vie semi-sédentaire (en clans et dans des maisons longues), était occupée, pour les hommes, par la chasse et la pêche, et pour les femmes, par la culture (courges, haricots, maïs).

Leurs voisins algonquins, avec lesquels les conflits étaient fréquents, leur ont donné ce nom Mohawk (mangeurs d'hommes en algonquin). Si leurs rencontres avec les Hollandais, en échangeant fourrures contre fusils, leur à d'abord permis de les défaire, ces rencontres avec les arrivants européens, n'aura fait que les détruire.

Dans les guerres qui opposèrent Français et Anglais, s'ils furent d'abord les alliés des Anglais, bon nombre se tournèrent du coté des Français ... plus tard lors des guerres d'indépendance ils s'allièrent aux Anglais.

Autres langues iroquoises
Poème mingo - Poème cherokee
Poème traduit en mohawk (482 langues)