Xpandaalu' ni cayuya  Diidxa nashi ni hriuladxe'  Cadi indou cashiáni.  ¡Ma ngasi bia'na ni hranashie'!
Pause animation  La Glace Copyright ©
Traduit en zapoteque traduction Oscar Toledo Esteva

Poème d'amour zapoteque

Xpandaalu' ni cayuya

Diidxa nashi ni hriuladxe'

Cadi indou cashiáni.

¡Ma ngasi bia'na ni hranashie'!

Xpandaalu' ni cayuya

Diidxa nashi ni hriuladxe'

Cadi indou cashiáni.

¡Ma ngasi bia'na ni hranashie'!

Copyright 00043024 © Bellon Poète http://pouemes.free.fr

Femme Zapotèque

Poème d amour traduit en zapotèque de l'isthme, une langue otomangue méso-américaine. Une poésie amérindienne de l'état d'Oaxaca. Il y a 100.000 locuteurs pour le diidxazá appelé aussi zapothèque de la plaine côtière. Il existe une soixantaine de variétés de la langues zapothèques.

Le poeme original

fleche Poème d'amour Français fleche

Les Zapotèques

Les Zapothèques sont les descendants, d'une importante civilisation précolombienne que rencontra les Espagnols lors de leur invasion au 16eme siècle. L'on retrouve encore de nombreuses traces archéologiques preuves de l'importance de cette civilisation. L'on retrouve leur écriture hiéroglyphique pour des inscriptions mathématiques et chronologiques. Leur religion où dominait le dieu de la pluie et de la végétation, le dieu du mais et celui du feu, eT l'organisation politique, probablement une théocratie, sont les caractéristiques les plus marquantes de cette civilisation. Au 13eme siècle les Mixtèques repoussèrent les Zapotèques et acquirent le controle de leur territoire. Les Zapotèques vivent aujourd'hui dans des communautés villageoises monogames, patrilocales et généralement endogames, à vocation agricole où le compérage demeure un facteur de cohésion sociale fondamental.
Poèmes - Poèmes d'Amérique