Poème d'amour zenzontepec

Nu kuanà

Nu kuiniakuë ndo'o kuanà

Nu ndiy'a tsa tsoôla tsâ

Liyati ne ndotiy, ja nde chubí

¡Nu nde-erà ndiy-a "ndi-a ji-iín"

Traduit en chatino de Zenzontepec par Merino Ángel
Poème d'amour zenzontepec

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue zenzontepec

Poème d'amour zenzontepec, c'est à dire dans une langue oto-mangue, du groupe zapotèque et plus précisément l'une des six variantes du chatino (chatino occidental alto, northern chatino, zenzontepec chatino, autonyme : cha’ jna’a, tsá'jnyä) qui sont: (montagnes de l'est, montagnes de l'Ouest, Nopala, Tataltepec, Zacatepec et Zenzontepec).

Des six dialectes, c'est sûrement celui qui est le moins intelligible avec les autres, car les groupes Chatino qui le parlent sont très isolés.

Toutes les langues chatino sont parlées dans la région Oaxaca au Mexique (50 000 personnes), dans une municipalité de Sola de Vega et dans la plus part des municipalités de Juquila. Toute cette région est montagneuse, et même si les distances restent petites, les différentes zones restent isolées créant d'importantes diversités, expliquant toutes les variantes du chatino.

Le zenzontepec, lui, est plus précisément localisé du coté de Santa Cruz Zenzontepec et San Jacinto Tlacotepec au sud-ouest de l'État d'Oaxaca, et est parlé par environ 9 000 personnes. Les langues chatinos auraient commencées à se séparer de leur origine zapotèque il y a 2 500 ans.

Les Chatinos

Les Chatinos (peuples des mots utiles) vivent au sud-est de l'état d'Oaxaca au Mexique, dans des régions montagneuses.

Les premières traces attestées de leur présence au milieux d'autres peuples dans l'Oaxaca, datent du 1er millénaire avant JC entre Sola de Vega et Juquila.

De fait, les peuples Chatinos ont une longue histoire avec leurs voisins, les Mixtèques, les Zapotèques et des groupes Nahuas.

Ils ont eu par exemple, des liens importants avec les Zapotèques avant de s'en séparer, et à l'arrivée des Espagnols, ils étaient sous la domination des Mixtèques. Ces périodes de domination par leurs puissants voisins, les auront aussi fait se déplacer vers d'autres territoires.

Les histoires qu'ils racontent, montrent pour aux l'importance de cette côte où ils vivent et de la mer, puisque c'est là que ces histoires racontent leur origine. Un de leur mythe originel les fait même venir d'une ville sous marine.

En 1522 Pedro de Alvarado envoyé par Cortés sera le premier Espagnol au contact des Chatinos.

Aujourd'hui, bon nombre d'entre eux continuent à vivre de façons assez traditionnelle, ce qui rend les endroits où ils habitent prisés par le tourisme.

Ils restent pour beaucoup des éleveurs et des cultivateurs (café, haricots et bien sûr maîs), il faut aussi citer les cochenilles que dès l'époque espagnole ils produisaient pour en tirer leur pigment carmin.

Poème traduit en zenzontepec (488 langues)