Poème d'amour abé

Fa gba ver're

Ma nomou bou orle,

L'm'sr ecoucouchir

M'colofo efechir

Retourner
Traduit en abé par Dulcie
fa gba ver're  ma nomou bou orle, l'm'sr ecoucouchir  m'colofo efechirRetourner
Version originale
Poème la glace

Dans les djas

Poème d'amour traduit en abé ou (abbé, abbey, abi), langue nigéro congolaise de Côte d'Ivoire Là, où les jeunes filles dansent l'aromon nê, la nuit dans les djas des villages de l'ouest africain! Cet Ouest Africain, et plus particulièrement ce pays, la Côte d'Ivoire, est celui du chocolat et du café. Il est pour nous Français, un ailleurs fort et ensoleillé où nous sommes déjà allé.

Les silences et les senteurs sont à perte de vue, perdus dans nos regards fixés sur l'horizon. C'est l'Afrique, celle que nous ne connaissons toujours pas, celle qui nous émerveille chaque jour. Plus nous la découvrons et plus son mystère sépaissit. La source des choses, ne peut-être qu'une inconnue, car le tout et le rien, resteront à jamais deux mystères insolubles.

La littérature ivoirienne

Les lettres ivoiriennes apparaissent dominées par la figure de Bernard Dadié, qui résume à lui seul tous les genres littéraires, puisqu'il s'essaiera à tous les domaines, de la poésie, à la littérature en passant par le théatre. Citons aussi Bernard Zadi Zaourou qui est aussi poète avec "fer de lance". Pour les romanciers, outre Amadou Koné, Charles Nokan, il faut retenir Denis Oussou Essui, Ake Loba et surtout Ahmadou Kourouma dont le roman "le soleil des indépendances" marque le renouveau du roman africain d'expression française. Les abés sont environ 600,000 et seraient les descendants d'immigrés du Ghana.
La Glace © copyright & Contact: http://pouemes.free.fr