Poème d'amour malinké

ߘߎ߬ߡߊ߬ߙߋ߬

ߌ ߘߎ߬ߡߊ߬ߙߋ߬ ߘߐ߬ ߖߌߦߊ ߟߋ߬ ߒ ߠߊ߫

ߛߎ߬ߞߎ ߘߐ߫ ߘߌߡߊ߲ ߘߌ߫ ߸ ߊ߬ ߦߋ߫ ߕߎߣߎ߲߫ ߠߊ߫

ߌ ߟߞߊߟߌߦߊ ߟߋ߬ ߘߐ߫، ߒ ߧߋ߫ ߒ ߘߟߊߓߊ߲߫ ߠߊ߫

ߡߍ߲ ߡߊ߬ ߏ߬ ߟߋ ߞߏ߫ "ߌ ߞߊ߫ ߘߌ߫ ߒ ߧߋ߫"

Traduit en malinké par Baba Mamadi Diane
Poème d'amour malinké

Romanisation

Dùmàrè

í dùmàrè dɔ̀ jíyá` lè Ń ná

sùkú` dɔ́ dímán` dí, à yé túnún ná

í lákálíyá` lè dɔ́, Ń ɲé Ń dálábán ná

mɛ́n` mà ò lé` kó "í ká dí Ń ɲé

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Le malinké

Poème d'amour malinké en alphabet n'ko (alternatives possibles : maninka, maninkakan, wassulunke, mande, kankan maninka, wassulunka, malinké, southern maninka, maninga, amana, southern malinke, maninkaxan, mori, wasolon maninka, eastern maninkakan, wassulu, southern maninka, gbereduu, madingo, wasulunkakan, baliya, maninka-mori, eastern malinke, toron, kourousa, mandingo, wasu) d'Afrique de l'ouest.

Quatre vers dans une langue mandée, pour toute l'ethnie malinké en Guinée, Mali, Sénégal, et Côte d'Ivoire, près d'un million d'Africains.

Le Malinke était la langue du grand empire du Mali, qui atteignit son zenith au XIVe siècle, et qui a donné son nom à l'actuel Mali. Le malinké appartient à la branche Mandé de la famille Nigero-Congolaise.

Mandingo est l'appelation de l'ensemble des variantes de la langue. Le mot malinké, a pour origine l'appellation française du terme local.

L'alphabet n'ko est l'écriture de transcription des langues mandées d'Afrique de l'ouest.

Au Sénégal on compte une 20aine d'ethnies qui ont conservé leurs traditions et parlent chacune sa propre langue dans une zone géographique caractéristique.

Les Malinkés

Les Malinkés sont un peuple originaire du Mali occupant une partie de la plaine du Niger. Ils vivent essentiellement de l'agriculture (riz, sorgho, mil, fonio). La pratique du travail artisanal (tissage, couture) est réservé aux hommes.

Groupés autour d'un clan-souche, ils habitaient des villages fortifiés. Chaque famille étendue, de filiation patrilinéaire, à résidence patrilocale et tendance endogame - le mariage se réglant par une dot en numéraire et en bœufs -, était soumise à l'autorité absolue d'un ancien. Elle formait une unité économique, sociale et juridique, organisée suivant le système des classes d'âge qui réunissait des associations d'entraide et des sociétés de travail d'une part, des associations à caratère initiatique d'autre part.

La société malinké était également hiérarchisée en classes différenciées - nobles, hommes libres, esclaves - impliquant la distribution de rôles à vocation religieuse (caste). Le culte des ancêtres maintenait l'opposition existante entre la religion traditionnelle et la religion musulmane, à laquelle les Malinkés adhèraient néanmoins.

Langues mandées
Kpelle - Soninké - Mandinka - Bambara - Dioula
Poème traduit en malinke (482 langues)