Poème d'amour oromo

Daawitee

Fuulli kee daawitee keessaa,

Walaloo bareeduu naaf weellisaa,

Garuu, dhokachuudhaaf ariifatee,

Jaalala koo isa dhumaa fudhatee.

Retourner
Traduit en oromo par Mohammed G
Fuulli kee daawitee keessaa,  Walaloo bareeduu naaf weellisaa,  Garuu, dhokachuudhaaf ariifatee,  Jaalala koo isa dhumaa fudhatee.Retourner
Version originale
Poème la glace

Femme Galla & oromo

Petite traduction en afaan oromo du poème d'amour, pour toutes les Belles africaines de la corne de l'Afrique. Cette langue couchitique appelée également (galla, oromiffa, oromoo), est parlée dans la région d'Oromia en Éthiopie. L'Oromo, est l'une des deux principales langues d'Ethiopie. On le parle principalement dans le sud du pays et en plus petit nombre du côté de la frontière avec le Kenya. Si l'Amharique est considéré comme la langue nationale de l'Éthiopie, l'Oromo, avec ses 20 millions de locuteurs, figure parmi les dix premières langues d'Afrique.

L'Oromo est une des langues cushitic, d'une branche importante de la famille afro-asiatique. Les locuteurs l'appellent généralement Oromiffa ou Afan Oromo. Bien que quelques fois écrit avec le script amharique, il n'a jamais été utilisé comme langue écrite. Mais dans les années 1990, il est devenu la langue administrative de toute la zone d'expression oromo, et la langue d'enseignement dans les écoles. Dans le même temps, la décision a été prise qu'il serait écrit avec l'alphabet romain. L'on trouve également des locuteurs du galla au Kenya à Djibouti et en Somalie. Il y en aurait tout de même une quarantaine de millions de Gallas à parler cette langue couchitique du nord du Kenya et de l'Éthiopie.

C'est l'une des langues majeures de la corne de l'Afrique. Bien que devenue langue nationale, il n'existe toujours pas de concensus sur un standard de la langue. Les variantes centre-ouest (Raya, wallo, macha et tuulamaa), sont les plus parlées et semblent comencer à devenir une base pour un standard. A l'est on trouve le groupe qottu ainsi que le guji, gabra, arsi et booranaa qui forment un autre groupe. Citons aussi, les dialectes orma et waata.

A l'époque impériale l'oromo n'était qu'une langue vernaculaire, car son enseignement et son usage dans les médias n'était pas autorisé. Bien que des Oromos amharicisés aient été dans les différents gouvernements depuis le 18eme s, c'est le nouveau gouvernement qui lui a donné sa reconnaissance. La langue a aussi été désignée comme l'une des 15 possibles pour l'alphabétisation du pays. On a donc commencé à l'écrire et à publier dans cette langue, au départ dans le syllabaire éthiopien un peu modifié. Puis c'est l'alphabet latin sous le nom de qubee, sous la pression d'un front de libération qui s'est imposé (1974). Ce système d'écriture, reste néanmoins problématique car le concensus sur des marques particulières, n'est toujours pas totalement établi.

Les Oromos

Les Gallas se dénomment eux même Oromos. Ils cultivent l'orge, mais sont surtout des pasteurs nomades, subdivisés localement en patrilignages exogames. Leur système juridico-politique est organisé en classe d'âge. Les rites de passage (gada) sont répartis sur 5 stades de huit ans chacun. Pour certaines fêtes ils se recouvrent de magnifiques maquillages qui peuvent ressembler à du camouflage.
Langues couchitiques
Poème somali - Poème bedja - Poème afar
La Glace © copyright & Contact: http://pouemes.free.fr