Poème d'amour kpellé

Ioɔɔ-kɔ̂ɔŋ káa mɛ̆lɛ-mɛlɛisu

Gráa a ná mɛni-pɔlɔ kpîŋ

Kɛ́lɛ, maafíla ma kpɛni sêi á lâŋ

Gélee nɔ́ ká ŋí "Iwɛli káa mâ"!

Traduit en kpellé, remerciements Victoria S.Kanneh
Poème d'amour kpellé

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Le kpellé

Poème d'amour traduit en kpellé (noms alternatifs : Guerze, Gbese, Kperese, Gerse, Kpelesetina, Northern Kpele, Kpese, Pessy, Kpelese, Kpele, Pessa, Gerze, Kpwessi, Akpese, kpɛlɛwoo), une langue mandée du sous-groupe soudanais occidental, du sud de la Guinée et du Liberia.

Elle, elle est fine et élancée, son teint à la couleur du cuivre, et sur sa tête trône un imposant turban ... ses cheveux elle les enferme dans ce tissu très coloré.. il s'élève tant, que je les imagine d'une longueur démesurée ... peut-être qu'un jour je les verrai.

Le kpelle présente des variantes! Par exemple, en Guinée et au Liberia les différences sont notables. En Guinée le standard est basé sur le gbali, et s'appelle le guerzé.

Même si au Libéria et en Guinée, les deux langues principales sont respectivement l'anglais et le français, dans ces deux pays des médias, journaux, tv et radios, diffusent cette langue.

Le kpelle la langue nigéro-congolaise du peuple Kpellé est parlée par plus d'un million de locuteurs, 800 000 au Liberia et 400 000 en Guinée.

Cette langue est écrite avec un alphabet basé sur nos lettres latines, même si un script magnifique a été inventé dans les années 30 par le chef Gbili. Franchement, si quelqu'un peu m'envoyer la traduction écrite dans ce très beau syllabaire, je suis preneur!

Les Kpelles

Un peu d'histoire: Les Kpellés étaient d'abord au Soudan avant de s'installer au Liberia à la fin des années 1 500, puis pour une partie d'entre eux en Guinée.

Avec leur souverain Kumba ils ont fondé un important empire au Liberia, en bousculant et déplaçant les populations qui y vivaient.

Les Kpelles (Guerze, Gizima, Mpessi, Kpwesi, Berlu, Sprd, Gbelle, Kpessi, Buni, Bere) sont généralement agriculteurs. Ils cultivent : manioc, arachides, riz, canne à sucre, fruits et légumes.

Ils pratiquaient traditionnellement l'agriculture sur brûlis, et sont répartis en villages, dont les chefs descendaient des premiers fondateurs.

Polygames, leur filiation était patrilinéaire, et ils étaient divisés en clans et lignages patrilocaux, rassemblés en chefferies.

Ils étaient caractérisés par leurs institutions du poro et du sande, sociétés secrètes respectivement masculine et féminine, auxquelles tout individu était initié. Ces sociétés avaient pour fonction de contrebalancer le pouvoir politique, d'éduquer les adolescents et de créer des liens de solidarité.

Aujourd'hui les kpelles sont dans la modernité, le téléphone mobile et internet est un lien universel.

Langues mandées
Dioula - Mandinka - Malinke - Soninké - Bambara
Poème traduit en kpelle (482 langues)