Poème d'amour moré

Fo siga sans da bé glacé pouga

Da ya mam sous kansinga

La mane tortor ta kinda bouguin

Ya mame nonglema cètim

Retourner
Traduit en moré par Santa Bonkoungou
Fo siga sans da bé glacé pouga  Da ya mam sous kansinga  La mane tortor ta kinda bouguin  Ya mame nonglema cètimRetourner
Version originale
Poème la glace

Pour une Burkinabèe

Poème d'amour moré (mossi, mòoré, moshi, mole, moose, more), dans l'idiome des Mossis. Ils sont 8 millions appartenant à plusieurs ethnies qui le comprendront, dans cette langue nigéro-congolaise du groupe voltaique (gur). Le Mossi, est la langue principale du Burkina Faso (Haute-Volta), en Afrique de l'Ouest. Le puissant royaume Mossi de Ouagadougou, fondé au 15ème siècle, a dominé la Haute-Volta jusqu'en 1896, date à laquelle, il fut renversé par les Français. Ma poésie est en langue oti volta, véhiculaire au Burkina Faso, pour une Burkinabèe.

Les Mossis

Les Mossis ou Mosis, sont aussi au Ghana, Togo, Mali et Cote d'Ivoire. L'idiome mossi est très proche du Gurenne (frafra), et les Mosis sont une des 60 ethnies du Burkina Faso, la plus importante en nombre dans ce pays. L'ancien royaume des Mossis était le pays Mossi. Les Mossis sont agriculteurs ou artisans (caste des forgerons, des teinturiers, etc). En raison d'une très forte densité démographique, beaucoup ont émigré. Ils sont organisés en une complexe structure étatique datant du 9eme s., comportant plusieurs royaumes juxtaposés: notamment celui de Ouagadougou et celui de Yatenga. Les descendants des conquérants mossis, formant l'actuelle aristocratie, sont distingués de ceux des populations autochtones dominées, les "gens de la terre". Le souverain, le morho-naba, exerce un pouvoir de type despotique, inspirant à ses sujets une grande vénération. Régnant dans sa capitale entouré d'un puissant appareil de dignitaires et de captifs royaux, il a d'importantes fonctions rituelles.
La Glace Copyright © http://pouemes.free.fr