Poème d'amour idoma

Ogigo

Ojuju kur ipo gigo

Wo cha ocha olohi kum fear dudu ar

Oya a ya feya ka ge bi

Anu wa mome kum a “Awo ihotu kum a”.

Traduit en idoma par helen obeya
Poème d'amour idoma

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue Idoma

Petite traduction du poème d'amour en idoma (Idoma Central, Oturkpo, Okpogu, Idoma West, Ijigbam, Igumale, Akpoto, Igwaale, Idoma South), la langue nigero-congolaise du groupe kwa, du peuple Idomas au Nigéria.

Cet idiome fait partie du groupe des langues Idomoïdes Akweya, il est parlé par 650 000 personnes dans les régions ouest et sud de l'État de Benue, ainsi que par quelques groupes dans les États de Nasarawa et Cross Rivers au Nigéria.

La tradition reste encore bien transmise par les plus âgés qui souvent ne parlent que l'idoma, qui reste une langue essentiellement orale.

Helen Obeya, me dit avoir choisi une voie de traduction possible, car sa langue l'idoma, lui permettrait d'exprimer d'autres nuances.

Prenons : Awo ihotu kum a = Je t'aime = I ℓ♥√e u, comme petit exemple, pour vous montrer toute la richesse des langues que les humains parlent, et de l'extraordinaire perte de toutes celles qui disparaissent.

En idoma "ihotu" qui signifie amour, peut être décomposé en deux mots "iho" et "otu". Iho" signifie : amour, pureté, sainteté, et évoque aussi la droiture morale et la capacité humaine de se sacrifier. "Otu" signifie : l'esprit (intellect, sentiment, pensée, émotion), le cœur (l'organe). (Ada Agada - University of Tuebingen).

Alors vous qui lisez ces lignes, essayez de comparer, les notions qui se cachent derrière le mot amour dans votre langue ... traduire d'une langue à l'autre, un mot par un autre, ne révélera jamais des notions, qui souvent très différentes d'une langue à l'autre.

Les Idomas

Les Idomas (3.5 millions), sont en général des agriculteurs et des chasseurs, ils habitent l'Idomaland, et leurs couleurs traditionnelles sont le noir et le rouge.

L'igname, le mil et le sorgho sont, au cœur de leurs récoltes et des échanges avec leurs voisins ... des échanges qui induisent souvent des mariages inter-ethniques.

L'Apa, la terre ancestrale des Idomas, qu'ils ont quittée, se situait au nord-ouest de l'Idomaland qu'ils occupent actuellement.

L'Apa faisait partie du royaume de Kwararafa (Okolofa), qui les unissait à d'autres peuples. Au XIXe siècle, ils furent refoulés par les Peuls, au confluent des fleuves Niger et Bénoué.

Les Idomas vivaient dans des villages compacts, où ils se regroupaient en familles élargies, dans lesquelles, les patrilignages étaient dominants. Il existait plusieurs sociétés d'hommes qui régissaient leurs rites, notamment ceux autour de la mort et de l'au-delà.

Leurs traditions restent très prégnantes, et l'organisation de fêtes continue d'avoir beaucoup d'importance. Les masques qu'ils fabriquent, en vue des danses, pour le culte des ancêtres et le respect de la lignée, sont réputés.

Langues de proximité
Attie - Mina - Yoruba - Fon - Ewe
Poème traduit en idoma (488 langues)